La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

Drôle de zoo !

  • 2019 -
  • MUSÉE ARCHÉOLOGIQUE -
  • Ecole élémentaire

Le musée abrite de nombreux objets qui figurent des animaux ou empruntent leur forme : fibule en forme de poisson, de cheval ou encore à tête de serpent, mosaïque au dauphin, enduit peint au pigeon, figurine en forme de sanglier, de cerf, vase en bronze avec un décor de scène de chasse (lions, lapins, sangliers...). Les 5 classes du Regroupement Pédagogique Communal Jublains-Hambers s'associent au musée archéologique départemental pour la deuxième fois et viennent cette fois découvrir ce drôle de zoo ! Chaque classe a choisi un objet fétiche et proposera un projet de médiation original à l'occasion de la nuit des musées.

Le projet a débuté en octobre 2018. La rencontre avec les enseignantes du RPI a permis de définir le thème global pour cette année, celui des animaux, et de choisir par classe un objet fétiche. Quel est cet objet ? Quel est cet animal ? Comment l'objet a-t-il été fabriqué ? Pourquoi ? Pour qui ? A quoi servait-il ? Que représente-t-il ? La sélection des objets a été pensée en lien avec la technique et la matière, avec la symbolique de l'animal représenté mais aussi en fonction du projet de médiation qui pourrait être mené par chaque classe.

Œuvre étudiée

Vase de la Cruchère, CD 53, cliché Prisma-Laval
© CD53, cliché Prisma-Laval

Vase de la Cruchère

inconnu
Moulage du vase de la Cruchère, n° inv. (J.95.)109.2.1 (original conservé au Musées des Antiquités Nationales à Saint-Germain-en-Laye sous le n° 50253) / 2ème-3ème siècles après J.-C. / Matière et technique : résine (bronze et argent pour l'original) / Dimensions : H. 26 cm, diam. du fond 8 cm / Lieu et date de découverte : mis au jour à Jublains en 1905 par un agriculteur sur un terrain de la ferme de la Basse-Cruchère / Description analytique :Il s'agit d'un récipient en bronze, de forme ovoïde à col large, de forme élancée et sans trace d'anse. Il présente, au sommet de la panse, un exceptionnel décor en bas-relief montrant des scènes de chasse. Trois chasseurs armés d'épieux de lances et de carquois s'affrontent à un bestiaire animé où se côtoient des sangliers, des lions, des lapins... L'ensemble est travaillé au repoussé et enrichi d'incrustations d'argent figurant les ceintures et les courroies. Lors de sa découverte, ce vase contenait un trésor monétaire constitué de 821 antoniniens d'après un inventaire sommaire. Les pièces ont été partagées entre les héritiers et dispersées. Seules 38 pièces de ce dépôt monétaire ont été recueillies par le musée (21 données par un petit-fils de l'agriculteur et 17 autres provenant d'un collectionneur local). Le vase a été enfoui vers 267-268 après J.-C. et constitue un témoin remarquable de la crise du 3ème siècle.

Établissements

  • Ecole élémentaire 53160 Hambers 02 43 37 96 90

Compte rendu du projet et médiation

Avant la nuit européenne des musées

La classe de CE2 a choisi comme "objet phare" le vase en bronze de la Cruchère. Le projet mené avec cette classe s'organise en trois temps.

1. Au mois de février, les élèves sont venus visiter le musée. Un jeu de  piste à partir d'images, conçu et réalisé par la médiatrice du musée, leur a permis de se familiariser avec le musée, de repérer et d'observer une sélection d'objets comportant des animaux ou prenant la forme de ceux-ci. A la fin du jeu, la médiatrice a livré aux élèves des informations sur chacun des objets (identification, matière, utilisation, animal représenté et symbolique) et en particulier sur le vase de la Cruchère (histoire de la découverte, constitution des collections d'un musée, distinction entre objet authentique ou moulage, aspects liés à la conservation et à la restauration des objets, technique au repoussé pour la réalisation du décor, mais aussi moulage et martelage). L'objet, s'agissant du moulage du vase, a été exceptionnellement sorti de la vitrine pour que les élèves puissent observer les trois registres du décor, ce qui est impossible habituellement.  La visite s'est poursuivie par un atelier de pratique artistique. Les élèves ont expérimenté la technique du moulage en moulant une lampe à huile en argile.
Afin que les élèves poursuivent le projet en classe, la médiatrice leur a remis une photo format A3 en haute définition du vase, des photos en haute définition de chacun des 3 registres du décor ainsi qu'un dessin du décor développé.

2. Dans leur classe, les élèves élaborent un projet en arts visuels et arts plastiques, visant à redonner vie à ce décor de scène de chasse. Au mois de mars, ou d'avril, la médiatrice se déplacera à l'école pour découvrir et accompagner la ou les réalisations des élèves.

3. Avant la nuit des musées, la médiatrice ira chercher les productions et les installera au sein de l'exposition permanente. Lors de la nuit des musées, les élèves pourront expliquer et présenter leur travail aux visiteurs.

Après la nuit européenne des musées

La restitution des projets a eu lieu au musée le samedi à 15h30. 200 personnes (élèves, familles, enseignantes et personnel (Atsem) de l’école), y ont participé et ont pu découvrir les œuvres des élèves, installées au cœur de la collection permanente. Après les mots de bienvenue prononcés par la directrice du musée à l’attention des enfants et de leur famille, après la présentation des projets menés par les 5 classes de l’école par la médiatrice du musée, les élèves de chaque classe, accompagnés de leur enseignante ont dirigé les visiteurs vers leur réalisation et ont expliqué ce qu’ils ont fait et présenté les différentes étapes.

Les élèves de CE2 ont souhaité raconter une histoire et la mettre en images. Ils ont réfléchi à un décor (une forêt) et à l'ambiance ou aux émotions véhiculées par cette forêt (agréable et colorée / sombre et inquiétante). Ils ont opté pour une forêt inquiétante. Ils ont réfléchi à la technique la plus adaptée pour exprimer cette inquiétude et se sont décidés pour le fusain. Ils ont ensuite réfléchi à la manière de construire ce décor puis ont réalisé des figurines en argile (chasseurs et animaux) à l'image de ce qui représenté sur le vase antique. Ensuite, ils ont positionné les figurines dans le décor puis les ont régulièrement déplacé. Chaque déplacement a fait l'objet d'une photo. A partir des 101 photos obtenues, l'enseignante a réalisé une vidéo en stop motion. Le résultat de ce travail a été projeté sur le grand écran au sein du musée. Tous les éléments qui ont servi à la réalisation de cette vidéo ont été installés dans le musée à proximité de l'écran et les familles ont ainsi pu découvrir l'intégralité des étapes du travail réalisé.
Si les élèves étaient très fiers de leur travail, la médiatrice et la directrice du musée l’étaient également et ont salué le beau résultat obtenu et l’implication des élèves. Les nombreux élèves présents ont accepté d'être les médiateurs d'un jour en expliquant leur travail à leurs parents et aux familles des autres élèves de l'école.

  • Figurines en argile intégrées dans le décor de la forêt inquiétante. Figurines en argile intégrées dans le décor de la forêt inquiétante.
  • Chargement...