La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

Dis-moi comment tu manges, je te dirai qui tu es !

  • 2017 -
  • MUSÉE DE NORMANDIE -
  • Ecole primaire Paul Gernez
Partant de la place prépondérante que le beurre a joué dans la cuisine française dès le 17e siècle et son impact sur l'économie de notre région aux 18e et 19e siècles, les élèves de CM2 élargissent leur étude à l'histoire de l'alimentation et plus largement de la table depuis les origines.

Œuvre étudiée

Affiche publicitaire pour les Spécialités de Beurres Supérieurs d'Isigny

Anonyme
Affiche publicitaire pour les beurres salés J. Lepelletier de Carentan Affiche, impression papier Vers 1878 56 x 38 cm LA GASTRONOMIE FRANCAISE A-T-ELLE MODELE LE PAYSAGE NORMAND ? Derrière l’image stéréotypée de vaches normandes paissant sous les pommiers, se cache un phénomène étonnant. A partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle, sous la pression de la demande en produits laitiers et en viande, les Normands ont converti leurs labours en herbages, valorisant une même surface de plusieurs manières, à la fois pour le beurre, la viande et le cidre ! Si la Normandie est tant associée à la production de beurre, c’est d’abord pour la capacité de la province à répondre à la demande urbaine. Dès le XVe siècle, le commerce des beurres normands gagne en importance, à tel point qu’au XVIIIe siècle il alimente Paris à hauteur de 55 % pour le beurre frais et de près de 90 % pour le beurre salé. Les beurres dits de Gournay et d’Isigny atteignent les plus hauts prix. En effet, au sein d’une constellation de petits marchés locaux, deux pôles majeurs de collecte et d’expédition s’affirment au cours de l’Ancien Régime : Gournay au sud du pays de Bray, et Isigny à la charnière du Bessin et du Cotentin. Gournay expédie exclusivement des paniers de beurre frais, soit vers Rouen, soit vers l’Ile-de-France. Quant à sa rivale bas-normande, elle se caractérise par un commerce qui porte à la fois sur le beurre frais à destination de Paris et sur une gamme de beurres de longue conservation pour la France du Nord, le reste de l’Europe, l’Outre-mer voire l’Amérique et l’Extrême Orient ! Vers 1870, la beurrerie Lepelletier, située dans la Manche, près d'Isigny, emploie une trentaine d’ouvriers et possède deux navires pour ses exportations. Cherchant à profiter de la demande croissante en beurre d’Isigny qui jouit d’une excellente réputation, des négociants peu scrupuleux mélangent les beurres de moindre qualité. La maison Lepelletier précise ainsi sur son affiche publicitaire que ses beurres sont «garantis de toute pureté sans mélange de margarine ou autre corps gras». A partir des années 1870, l’expansion du transport ferroviaire accentue l'importance économique des produits laitiers en Normandie. Outre le beurre, le chemin de fer soutient l’engouement pour les fromages dits « frais ». Aux côtés des traditionnels livarot, pont-l’évèque et neufchâtel, la région propose aussi le petit-suisse créé par Charles Gervais dans une ferme du pays de Bray. Mais c’est le camembert qui se hisse au début du XXe siècle à la première place. Le brie, auparavant « roi des fromages » est détrôné par le camembert, à la fois produit régional et gloire nationale.

Établissements

  • Ecole primaire Paul Gernez 20 RUE PAUL GERNEZ 14000 Caen 02 31 85 42 89

Compte rendu du projet et médiation

Avant la nuit européenne des musées

  • Visite de l'exposition temporaire au musée de Normandie "A table ! la Normandie des gastronomes. XVIIe-XXe s." 
  • Etude des habitudes alimentaires et des moeurs et arts de la table des grandes périodes historiques depuis la Préhistoire jusqu'à aujourd'hui
  • Rédaction de courts textes
  • Création de décors avec un artiste peintre décorateur de théâtre : 8 séances 
  • Visite du théâtre de Caen et prêt de costumes historiques
  • Mise en scène et en voix des 6 tableaux / saynètes retraçant les grandes périodes historiques : 8 séances
  1. Préhistoire
  2. Antiquité
  3. Moyen Age
  4. 17e - 18e siècles
  5. 19e siècle
  6. 20e -21e siècles
  • Création de 7 petits films d'animation mettant en scène aliments et personnages

Après la nuit européenne des musées

  • Médiation dans la salle de l'Echiquier du château de Caen (12e s.) devant un public mêlant parents et public de passage sous forme de saynètes théâtrales : 8 saynètes correspondant à 8 périodes historiques et 8 tableaux/ décors peints par les élèves eux-mêmes.
  • Diffusion sur grand écran des 7 films d'animation créés en autonomie par les élèves grâce au dispositif vidéo "Anime ta classe".

  • Chargement...