La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

DEVENIR LIBRE

  • 2019 -
  • MUSÉE HISTORIQUE DE VILLÈLE -

Une classe, une œuvre met en avant l'observation  et la réflexion sur une œuvre sculpturale polysémique. Le buste en bronze d'une femme avec une coiffure tressée "Kafrine la liberté" d'Henri Maillot sera étudié puis mis en parallèle avec un autre buste "Pourquoi naître esclave" de Jean Baptiste Carpeaux.

Proposition vidéo ou sonore présenté au musée le 18 mai 2019

Œuvre étudiée

Kafrine la liberté

Henri MAILLOT
Période / Date : 2016 Lieu de fabrication : La Réunion, Le Port Techniques : Sculpture Matières : Bronze à la cire perdue, patine noire Dimensions : H 35 cm ; L : 30 cm ; Prof. : 30 cm Acquisition du musée en 2017 L’histoire de La Réunion et en particulier celle de l’esclavage sont au cœur de la recherche artistique du sculpteur Henri Maillot. L’œuvre "Kafrine la liberté" sera mise en rapport avec la sculpture de Jean-Baptiste CARPEAUX "Pourquoi naître esclave". Si l’une et l’autre évoquent l’esclavage il sera proposé d’évaluer l’écart qu’il existe entre ces deux représentations. Avec sa coiffure d’inspiration africaine et ses tresses formant une couronne, la sculpture d’Henri Maillot est un clin d’œil à la statue de la Liberté d’Auguste BARTHOLDI. Pour l’artiste, la jeune femme assume son histoire et se tourne délibérément vers l’avenir. L’une manifeste la liberté.