La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

IMACHINATION sans dessus-dessous

  • 2016 -
  • MUSÉE DES BEAUX-ARTS -
  • Ecole primaire Franklin-Stephenson

L'idée de ce partenariat, entre la classe de Mme Niquet et le musée des Beaux-arts est de sensibiliser et d'impliquer les enfants dans un projet collectif. Nous nous sommes focalisés sur Les chimères, une œuvre de l'artiste Annette Messager qui imprègne fortement l'imaginaire des enfants par son aspect rappelant une tête de mort, telle qu'elle apparait sur les drapeaux des pirates.

Annette Messager est une artiste française de renommée internationale, née en 1943 à Berck-sur-Mer. Ces installations sont réalisées à partir d'un étonnant répertoire de formes et de matériaux (peluches, écritures, tissus, laine, photographies, dessins...). Elles mêlent humour et sarcasme, jouant avec nos émotions, nos sensations et nos préjugés. Son œuvre hybride évolue dans un monde de fiction autant que d'actualité. Une exposition, Annette Messager. Dessus dessous lui est consacrée au musée des Beaux-arts de Calais jusqu'au 22 mai 2016.

Les enfants créeront leur propre exposition de « chimères », en écho à celle de l'artiste berckoise, intitulée "IMACHINATION sans dessus dessous".

Œuvre étudiée

Annette Messager ( Berck-sur-Mer, 1943), Les Chimères, 1982-1983, photographie collée sur tarlatane
© MBA, Calais

Les Chimères

Annette Messager
Les chimères
1982-1983
Photographies collée sur tarlatane, 110X100 cm, n° inv. 983.8.1

Le titre de l'œuvre fait allusion au peintre symboliste Gustave Moreau. Elle consiste en un montage photographique peint faisant ressortir les angoisses réelles ou fictives de l'artiste. Ici, Annette Messager joue avec l'hybridation d'une bouche largement ouverte et d'un nombril, créant ainsi une tête de mort. Derrière l'aspect fantasmatique de ce travail se dissimule la reproduction de notre propre perception du corps de l'autre, en gros plan.

Ressources associées

Établissements

  • Ecole primaire Franklin-Stephenson 49 RUE VAN GRUTTEN 62100 Calais 03 21 35 73 44

Compte rendu du projet et médiation

Avant la nuit européenne des musées

Plusieurs rendez-vous ont été pris au musée, afin de s'imprégner de l'esprit imaginatif et ludique de l'artiste Annette Messager et de sa capacité à montrer et exposer les différentes facettes du corps dans une mise en scène à la fois joyeuse et grinçante.

Une première séance nous a permis de prendre connaissance de cet univers étrange et foisonnant. Les enfants ont été sensibilisés à la technique de découpage du corps spécifique chez Annette Messager et la réutilisation de celui-ci pour créer d'étranges « chimères ». Ils ont utilisé leur propre corps afin de le réinventer et de produire une ombre bien mystérieuse.

Au cours d'une deuxième séance, nous avons fragmenté en plusieurs morceaux nos visages photographiés, les transformant en matière première pour la construction d'un portrait très fantaisiste et pourtant reflétant une part des caractères de chacun des enfants.

Une troisième séance a amené les enfants à introduire l'objet comme matière première dans leur production, tout comme Annette Messager détournant et transformant à loisir des objets issus de notre quotidien leur confiant ses rêves, ses cauchemars, ses souvenirs, sa vision du monde.

Deux dernières séances ont été consacrées à l'aspect muséographique de « la mise en scène » des productions dans l'objectif de les exposer.

Après la nuit européenne des musées

Quelques jours avant la nuit des musées, les enfants se sont transformés en scénographes. Ils ont décidé de façon collégiale de l'emplacement, de l'équilibrage entre chaque oeuvres réalisées au cours des différents ateliers précédents. Le contenu, des cartels et des panneaux de salle, a été discuté et choisi ensemble.

Le jour J, les enfants sont venus à 18h avec leur famille. Nous avons fait un tour ensemble dans l'exposition "Annette Messager-Dessus dessous" et les enfants commentèrent les différents moments passé dans ces salles et les expériences vécues. Ensuite, Ils présentèrent leur exposition. Face à la difficulté de "dire", nous avons avec l'enseignante misé sur une médiation indirecte avec le grand public: l'exposition des oeuvres des enfants et les panneaux de textes associés.