La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

Danse et arts plastiques

  • 2016 -
  • MUSÉE GATIEN-BONNET -
  • Ecole primaire Leclerc

Les élèves travaillent autour de l'oeuvre de Paul-Emile Colin : Les arracheurs (gravure de l'artiste).

Ce travail réunira deux disciplines : les arts plastiques et la danse afin de mettre en avant l'oeuvre choisie, de l'explorer et de la traduire corporellement et plastiquement.

Œuvre étudiée

Les arracheurs de P. E. colin -Musée Gatien-Bonnet

Arracheurs

Paul-Emile Colin
Arracheurs Dimensions sans le cadre Hauteur : 20 cm ; largeur : 25 cm Gravure sur bois scène rurale travail terre ciel paysan Domaine : Estampe

Établissements

  • Ecole primaire Leclerc 5 IMPASSE ROTHSCHILD 77400 Lagny-sur-Marne 01 60 07 74 68

Compte rendu du projet et médiation

Avant la nuit européenne des musées

Les axes de travail abordés lors du projet sont communs aux arts visuels et à la danse et seront les suivants :

Le corps, l'espace, le geste, le mouvement, le temps,

le rapport de la forme et du fond,

la recherche d'une écriture personnelle.

Après la nuit européenne des musées

La classe a présenté devant le public de la nuit des musées une restitution dansée autour de l'oeuvre de Paul-Emile Colin. Le travail effectué au long de l'année a permis de mettre en valeur ce tableau en mouvements et de chercher des interactivités entre la danse et l'art plastique. La danseuse a formidablement accompagnée les élèves vers des écritures corporelles propre à chaque enfant.

L'investissement et la volonté des enfants et de leur enseignante a permis de collaborer vers une création dansée émouvante et poétique.

Témoignages des enfants :

"au début de l'année, il y avait plein de petites choses puis à la fin de l'année , on a tout assemblé et ça a donné un truc joli."

"au répétition, nous avons appris beaucoup de choses, comme le tableau et la danse était en même temps. Au spectacle, j'étais vraiment contente de danser avec ma classe. J'ai adoré le spectacle surtout la fin."

" J'ai adoré les répétitions, elles étaient très drôle et instructives. Mais surtout, j'ai adoré le spectacle devant le musée, c'était très beau. Ma mère a adoré le spectacle, elle a dit que c'était très beau."

Témoignage de la maîtresse (Karine Devender) :

C'est une expérience unique que de mettre en scène un tableau. Les enfants ont fait un travail de création remarquable grâce aux "guides" que la médiatrice (Magalie Dubois) et l'intervenante danse ( Karine Guichard) leur avaient apporté.
Au delà du travail artistique, un lien a été créé au sein de la classe, grâce aux échanges qu'ils ont du faire pour apprendre aux autres leur danse.
Ils se sont découvert et on appris à connaitre leur corps.

Témoignage de l'intervenante danse (Karine Guichard) :

"Donner corps à un tableau. Mettre en mouvement une image, lui donner du volume, la raconter en dansant.

Pour raconter la gravure de PAul-Emile Colin avec la danse, nous avons choisi plusieurs axes de travail :
- La trace laissée par le geste. Appuyer son mouvement, réaliser des courbes, des traits, des verticales, plus ou moins épais, avec différentes dynamiques.- Nous avons aussi travaillé la narration. Que font les personnages ? Quels sont les actions et pensées posées sur la toile, ce qu'il y a avant et après l'action, dans quelle profondeur ils ont été placés, qu'existe t-il dans le regard des personnages ? - Puis, les mouvements de l'arrière plan, du paysage. Comme ressent-on le vent, les nuages, l’épaisseur de la terre..Ce travail entre art plastique et danse nous a permis de donner une profondeur à lecture du tableau, la possibilité de le voir différemment. C'est un projet qui s'est réalisé à 4 : L’intervenante plastique, l'enseignante, la classe de CE2/CM1 et l’intervenante danse. Les enfants étaient acteurs de leur projet, impliqués, comme nous l'avons tous été. Nous avons cherché ensemble et construit la présentation à partir de nos explorations. Cette rencontre, ce partage de compétence, permet de dépasser nos "réflexes" de lecture d'une œuvre, d’attitude face à la création et à la présentation publique d'une oeuvre."