Éducation prioritaire




Education prioritaire


  • Education prioritaire
  • Education prioritaire

Une politique d’orientation est traduite dans des mesures concrètes relatives au parcours individuel d’information, d’orientation et de découverte du monde économique et professionnel.

Les orientations « subies » sont une des causes du décrochage scolaire. À l’inverse, des orientations choisies ne prémunissent pas contre les ruptures. Au cœur de la problématique se trouve la connaissance de l’environnement économique et professionnel à confronter aux compétences maîtrisées par l’élève au moment de ses choix. Choix d’autant plus déterminants que l’élève ne maîtrise pas ou très partiellement les compétences attendues.

Une politique d’orientation en établissement scolaire doit donc travailler sur l’ambition de chaque élève en relation avec ses potentialités. Elle doit présenter le champ des possibles et permettre ainsi une familiarisation progressive avec le monde économique et professionnel. Elle contribue à ce que chaque élève ait une première approche du marché du travail, des professions et des métiers, qu’il appréhende le rôle et le fonctionnement des entreprises, qu’il connaisse les modalités et les perspectives d’insertion professionnelle.

Pour être concret, ce travail doit se nourrir des apports de partenaires économiques et professionnels (chambres consulaires, représentations d’entreprises…) intégrés à un projet global. La construction du projet d’orientation associe les parents. Ces derniers doivent notamment être entendus quant aux projections pour l’avenir qu’ils formulent pour leur enfant. Leur concours contribue aussi à élever les ambitions des élèves.

Le parcours s’appuie sur l’exploitation, en classe, de moments passés en milieu professionnel à partir d’un questionnement préparé avec l’élève lui-même. Les applications telles que le webclasseur proposé par l’Onisep sont mobilisées. L’élève est pleinement acteur de la construction de ce parcours. Des rendez-vous réguliers font le point sur son élaboration et nourrissent le portefeuille que l’élève se constitue. Le conseiller d’orientation-psychologue est pleinement associé à toute la démarche.

Pour approfondir

Bibliographie

ANDRÉ Géraldine, L’Orientation scolaire : héritages sociaux et jugements professoraux, Paris, PUF, 2012.

DANIAUD Florence, BROSSEAU Dominique (coordination), « Le sens de l’orientation », Cahiers pédagogiques, n° 504, mars 2013.

Apprendre à s’orienter : 15 repères pour la mise en œuvre du parcours de découverte des métiers et des formations, Paris, Direction générale de l’enseignement scolaire, 2009.
Disponible en ligne sur le site Éduscol.

L’Orientation à la fin du collège : la diversité des destins scolaires selon les académies, Paris, Cour des comptes, 2012.
Disponible en ligne sur le site de la Cours des comptes.

« Parcours de découverte des métiers et des formations », Paris, Éduscol, mai 2013.
Disponible en ligne sur le site Éduscol.

« Parcours de découverte des métiers et des formations », Onisep, 2010.
Disponible en ligne sur le site de l’Onisep.

Sitographie

Site de l’Onisep

Agir autour des six priorités du référentiel