Éducation prioritaire




Education prioritaire


  • Education prioritaire
  • Education prioritaire

Le suivi des élèves en difficulté est assuré en priorité dans la classe. La coprésence en classe est privilégiée pour l'intervention d'autres personnels (RASED, personnels supplémentaires).

Le suivi des élèves en difficulté suppose la prise en compte des élèves tels qu'ils sont. Il s'agit d'identifier, dans le cadre d'évaluations diagnostiques, leurs compétences, leurs connaissances et leurs points de fragilité dans leurs acquisitions et ce dès le début de l'année scolaire. Est alors mise en place une organisation pédagogique de la classe qui permet de porter une attention plus soutenue aux élèves qui en ont le plus besoin. La prise en charge de groupes restreints d'élèves est assurée prioritairement au sein de la classe afin de l'inscrire dans la continuité et la complémentarité des stratégies d'apprentissage adoptées par l'enseignant titulaire. Mise en œuvre dans le cadre d'une séquence didactique, cette modalité d'intervention, ciblée et temporaire, permet ainsi aux élèves qui en ont le plus besoin de bénéficier d'un contexte plus favorable en termes d'apprentissages tout en ne les déconnectant pas du principal de la classe, ni de sa dynamique collective. Cette prise en charge inclusive évite de possibles effets psychosociaux de stigmatisation des élèves en difficulté. Elle suppose aussi d'évoluer dans le temps pour tenir compte des progrès réalisés par les élèves concernés.

Pour approfondir

Bibliographie

BRISSET Christine, BERZIN Christine, VILLERS Alain, VOLCK Annie, « Améliorer la réussite des élèves en difficulté par les aides spécialisées », Revue française de pédagogie, n° 167, avril-juin 2009, p. 73 - 83.
Disponible en ligne sur le site de la Revue française de pédagogie.

DELATOUCHE Aude, « Deux maîtres à bord pour mieux apprendre », Journée de l’innovation, Paris, ministère de l’Éducation nationale, 2014.
Vidéo de 10 min 11 s disponible en ligne sur le site Dailymotion.

DUVAL HÉRAUDET Jeannine, L’Enfant en difficulté à l’école : construire ensemble des réponses, Nîmes, Éd. Champ social, 2009.

FÉLIX Régis (dir), Tous peuvent réussir ! Partir des élèves dont on n’attend rien, Lyon, Chronique sociale, Paris, Quart Monde, 2013.

GRANGEAT Michel, Coopérations et partenariats pour enseigner : pratiques de l’éducation prioritaire, Champigny-sur-Marne, CRDP de l’académie de Créteil, 2008.

IGEN, IGAENR, Le Traitement de la grande difficulté au cours de la scolarité obligatoire, rapport
n° 2013-095, Paris, ministère de l’Éducation nationale, novembre 2013.

PICARD Patrick, « Maîtres surnuméraires : à quelles conditions ? », Lyon, IFE.
Disponible en ligne sur le site de l’Institut français de l’Éducation, Centre Alain-Savary.

PIQUÉE Céline, « Pratiques enseignantes envers les élèves en difficulté dans des classes à efficacité contrastée », Revue française de pédagogie, n° 170, janvier-mars 2010. p. 43-60.
Disponible en ligne sur le site de la Revue française de pédagogie.

SUCHAUT Bruno, Plus de maîtres que de classes. Analyse des conditions de l’efficacité du dispositif, Dijon, URSP, IREDU, mars 2013.
Disponible en ligne sur le site IREDU.

Agir autour des six priorités du référentiel