Éducation prioritaire




Education prioritaire


  • Education prioritaire
  • Education prioritaire
  • Publiée le 05/10/2017

Le rapport du CNESCO d’octobre 2017, consacré au bien-être dans les établissements scolaires, confirme que dans les collèges relevant de l’éducation prioritaire, 59 % des élèves n’utilisent jamais le service de restauration scolaire, alors qu’ils sont en moyenne 22 % dans les collèges publics hors EP et 24 % dans les collèges privés.
De plus, les différences d’usage du service de restauration sont importantes au sein même des collèges relevant de l’éducation prioritaire : 53 % des élèves n’utilisent pas le service de restauration dans les collèges REP et ils sont 73 % dans les collèges REP+.
Ces disparités sociales se retrouvent également dans les analyses de la fréquentation de la restauration selon l’origine sociale des élèves. En moyenne, les élèves issus de familles défavorisées sont deux fois plus nombreux (40 % d’entre eux) à ne pas manger à la cantine que les élèves issus de familles favorisées (22 %) et très favorisées (17 %). Ce phénomène de désaffection des cantines par les plus démunis est multifactoriel. Des raisons économiques expliquent, partiellement, cette situation. En France, l’adaptation des grilles tarifaires aux ressources des familles, qui est une compétence des collectivités territoriales, n’existe que dans 40 % des établissements de l’enquête.

Site du CNESCO « Qualité de vie à l’école »
Le rapport d’enquête sur la restauration et l’architecture scolaires (PDF, environ 820 ko)
Le dossier de synthèse du rapport (PDF, environ 1,4 Mo)


Agir autour des six priorités du référentiel