Éducation prioritaire




Education prioritaire


  • Education prioritaire
  • Education prioritaire
  • Publiée le 15/11/2016

La DEPP constate une baisse des résultats entre 1987 et 2015. Toutefois, l’écart entre l’EP et le public hors EP tend à se réduire en 2015.

En 2007, cette différence était de 5,8 erreurs ; en 2015, elle n’est plus que de 3,3.
Les compétences orthographiques mesurées dans le cadre d’une dictée diminuent globalement : en 2015, les élèves font en moyenne 17,8 erreurs contre 14,3 en 2007 et 10,6 en 1987. C’est l’orthographe grammaticale (règles d’accord entre le sujet et le verbe, accords dans le groupe nominal, accords du participe passé) qui demeure la source principale de difficultés. Le phénomène est général, il concerne l’ensemble des élèves, quel que soit leur sexe, leur âge ou leur environnement social. Il touche aussi tous les secteurs de scolarisation (public, privé et éducation prioritaire).

Note d’information de la DEPP, n° 28, novembre 2016 : Les performances en orthographe des élèves en fin d’école primaire (1987-2007-2015)


Agir autour des six priorités du référentiel