Éducation prioritaire




Education prioritaire


  • Education prioritaire
  • Education prioritaire
  • Publiée le 02/07/2015

La note d’information de la Depp de juillet 2015 met en évidence la forte baisse, depuis trente ans, du retard à l’entrée en CE2, qui reste cependant très dépendant du milieu social de l’élève.

En trente ans, les taux de redoublement en cours préparatoire (CP) et cours élémentaire première année (CE1) ont considérablement baissé, en particulier entre 1978 et 1997. Mais tous les élèves ne bénéficient pas de la même manière du recul du retard en début d’école primaire. Quel que soit le score aux évaluations en CP, les élèves issus de milieu défavorisé ont davantage de risques d’être en retard en CE2 que les élèves de milieu favorisé.

De plus, à niveau scolaire équivalent à l’entrée au CP, les élèves les plus faibles, issus d’un milieu défavorisé, auront moins de chances d’accéder au CE2 sans redoubler que les enfants de milieu plus favorisé. Néanmoins, les écarts entre les catégories sociales tendent à diminuer.

Consulter la note d’information de la Depp n° 23 juillet 2015


Agir autour des six priorités du référentiel