Des appareils photos en classe transplantée École du centre, Carrières sous Poissy (78)

Publié le

Devenir reporter ou infographiste en CE2

Laetitia Perez-Salou, professeure de la classe de CE2 à l’école du centre, à Carrières sous Poissy (78), a emprunté une mallette d’appareils photo et une mallette de tablettes.
Voici son retour d’usage des appareils photo.

Projet pédagogique

L’utilisation des appareils-photos numériques s’intègre au projet autour de la classe transplantée à Saint-Rémy-des-Landes (en Normandie) à laquelle participent les classes de Mme Perez (CE2) et de Mme Flaux (CE1/CE2) du 23 au 27 mai 2016.

L’appareil-photo va permettre aux élèves de se mettre dans la peau de « reporter » pour partager les moments passés (activités, visites…) avec leurs parents et les autres élèves de l’école, lors d’une exposition qui aura lieu quelques jours après le séjour, mais aussi de se positionner an tant qu’ « artiste » lors de la réalisation d’œuvres plastiques mettant en scène des photos prises.

Avant la classe transplantée
Découverte

  • Présentation de l’appareil-photo : différentes parties, boutons…
  • Familiarisation avec différentes façons de photographier : paysage, portrait
  • Observation d’œuvres représentant des paysages, des portraits (Helmut Newton)
  • Travail sur le positionnement du photographe : retrouver le lieu où la photo a été prise par l’enseignant, prendre une photo afin de valider l’hypothèse par comparaison.

Arts visuels : réalisation d’une tête de lit pour la classe transplantée

  • Par 2, prendre en photo un camarade en utilisant le mode noir et blanc, les photos seront développées en format A4 pour être intégrées à l’œuvre plastique.
  • Sur une feuille, réalisation individuelle d’un fond bleu (rappel de la mer), après séchage, coller la photographie et par-dessus une illustration d’un masque et d’un tuba pour donner l’illusion que l’enfant pratique la plongée. Ajouter aux feutres (type POSCA) le prénom. Ces réalisations seront affichées à la tête du lit de chaque élève dans le dortoir.

Pendant la classe transplantée
Prendre des photos pour se souvenir
Lors des différentes visites ou activités, les élèves utilisent les appareils-photos afin de conserver des traces que nous exploiterons pour réaliser les affichages de l’exposition.

Prendre des photos pour les modifier, les détourner

  • Les élèves prendront en photo leurs œuvres sur la plage lors de l’atelier Land’Art. Ces photos seront a posteriori modifiées grâce à des logiciels de retouche (recadrage, changement de couleur, luminosité…)
  • Des portraits réalisés lors du séjour seront réutilisés dans des œuvres plastiques dans le cadre de la fête des parents.

Après la classe transplantée
Les photos prises seront triées et développées pour l’exposition ou les activités d’art-visuel.
On continuera à utiliser les appareils dans d’autres disciplines, comme l’EPS, où ils serviront d’outils d’observation, grâce à la vidéo lors des séances d’expressions (acrosport ou danse).

Compte rendu de l’utilisation

Emprunt de la Mallette photo 78-3 –Panasonic : les appareils-photos ont été présentés aux élèves 3 semaines avant le départ pour la classe transplantée à Saint-Rémy-des-Landes (Normandie)
2 classes ont utilisé les appareils : CE1/CE2 de 24 élèves et CE2 de 28 élèves.
Le même travail a été réalisé dans les 2 classes. Les tablettes (Ipad) ont également été empruntées sur cette période pour la réalisation de livre numérique autour de la classe transplantée.

La démarche pédagogique

  • Présentation de l’appareil en tant qu’objet technique : par groupe, les élèves ont observé les différents éléments de l’appareil photo, l’enseignante a ensuite demandé comment l’allumer ? Comment zoomer ? Comment voir la photo prise ? Ce qui a permis d’expliquer le rôle des différents boutons. Pour garder en mémoire les différents éléments, une fiche récapitulative a été distribuée aux élèves et complétée avec eux (version complétée ci-joint).
    Fiche récapitulative appareil photo


  • Après cette présentation, en groupe, les élèves ont utilisé librement l’appareil-photo dans la cour de l’école ; pendant ce temps l’enseignante passait et répondait aux questions si besoin de chaque groupe et demandait de lui montrer une action (zoom, lecture de photo…) ou une partie de l’appareil pour réinvestir ce qui avait été vu lors de la présentation.
  • Réalisation d’une œuvre plastique intégrant la photo d’un élève. Les élèves ont pris un de leur camarade en photo (portrait), ces photos ont été utilisées pour réaliser un montage avec de l’encre et des éléments coloriés que nous avons plastifié afin qu’il soit affiché au-dessus de chaque lit lors de la classe transplantée pour faciliter la mémorisation des noms aux animateurs et aussi permettre aux élèves de mieux se repérer dans les dortoirs.

    Nous avons utilisé la même démarche (prise photo portrait) pour la réalisation d’un cadre pour la fête des pères

  • L’utilisation lors de la classe transplantée.
    Les appareils photos ont été utilisés lors des activités de la classe transplantée (comme les tablettes également empruntées) : réaliser un diaporama présenté aux parents et retravailler sur les thèmes abordés pendant le séjour (faune de l’estran…).
  • Un travail de retouche photo avec un logiciel sur ordinateur avait été prévu mais un manque de temps et un mauvais équipement (peu d’ordinateurs en état) au sein de l’établissement ne l’a pas permis.

Apports pédagogiques

L’utilisation de l’appareil photo a facilité le retour sur les notions vues pendant la classe transplantée notamment quand nous avons travaillé sur la faune du bord de mer, nous avons pu ré-observer les caractéristiques des animaux et également partager nos observations avec les élèves absents lors du séjour.

Aspects techniques

  • Dans notre école, l’utilisation de l’appareil-photo était assez hétérogène, certains en ont un, d’autres utilisent celui de la famille et enfin, d’autres découvraient l’objet. La présentation de départ a donc été utile pour un bon nombre.
  • Les appareils de la mallette sont faciles d’utilisation pour des élèves de CE2 si on ne rentre pas dans les détails de réglages.
  • La seule difficulté a été le travail en groupe, les élèves de la classe sont assez nombreux (28) pour 5 appareils ce qui a engendré parfois des conflits, car chacun aurait aimé utiliser l’appareil plus souvent ou plus longtemps. Cependant, c’est une classe où le travail en équipe n’a pas été facile tout le long de l’année.

Aspects humains

  • Les élèves ont apprécié travailler avec les appareils-photo, ils ont été déçus lorsque nous avions terminé les activités et que la mallette a été rendue.
  • Lors de la présentation du diaporama les parents nous ont remerciés pour le travail fait autour de la classe transplantée.
  • Les collègues ont été curieux et intéressés car certains ne savaient pas que l’on pouvait emprunter ce genre de matériel ainsi que des tablettes.

Laetitia Perez-Salou, professeure
École du centre, Carrières sous Poissy (78)

Matériel prêté dans le cadre de Créatice