La baladodiffusion au service de la lecture à voix haute
Lycée Van Gogh d’Ermont (95)

Publié le

Utilisation d’une mallette de baladodiffusion en classe de seconde pour écouter des livres audio puis en créer un .

Anne-Claire Fromont a expérimenté, du 2 novembre au 13 décembre 2015 en classe de seconde, l’utilisation d’une mallette de baladodiffusion.

Nous vous proposons ci-dessous son retour d’usage.

Matériel utilisé : Balado 78-2 Linux ScolaSync : 26 mp4

La mallette a été utilisée dans le cadre d’un projet de classe sur l’oral et la lecture à voix haute, en seconde, intitulé « Donne de la voix ! ». Le projet comprenait différentes activités menées conjointement par la professeure de Lettres et les professeures documentalistes :

  • une découverte du livre audio, de son histoire, de ses techniques d’écoute et de ses usagers, à la médiathèque d’Ermont ;
  • l’écoute individuelle d’une nouvelle audio au CDI grâce aux baladeurs mp4, suivie d’un débat sur ce type de lecture ;
  • un atelier à Radio-France (Paris) intitulé « Lire au micro comme à la radio » ;
  • le choix et la lecture d’extraits de texte à voix haute, enregistrés au CDI grâce aux baladeurs mp4 ;
  • une séance de travail sur le logiciel Audacity à partir de ces enregistrements ;
  • une lecture collective d’une nouvelle libre de droit de Gaston Leroux (CDI) ;
  • en classe : entraînement à la lecture et choix par groupes de lecteurs pour l’enregistrement final de cette nouvelle ;
  • enregistrement sur un micro professionnel (prêt d’un collègue) de la nouvelle, comme un « livre audio », par 8 élèves de la classe, table de mixage et logiciel Garage Band.

Tous les travaux ont été au fur et à mesure rendus disponibles aux élèves et à leurs parents sur un blog de classe de la plate-forme de l’académie de Versailles. Nous n’avons pas l’autorisation de tous les parents pour une diffusion ouverte sur internet (photos des ateliers et lectures audio), c’est pourquoi je ne peux joindre ici l’adresse du blog. Vous pouvez écouter le livre audio du projet final en suivant le lien ci-dessous :
La Femme au Collier de Velours

D’autres activités en lien avec le projet ont été menées dans d’autres disciplines :

  • en Physique, TP sur les ondes sonores ;
  • en Histoire : étude et enregistrement de discours historiques, sur l’Antiquité puis sur la Révolution, là aussi déposés sur le blog de classe.

Apports et difficultés de l’usage de la mallette de baladodiffusion dans le cadre de ce projet

Pour la séance d’écoute d’une nouvelle audio (2 demi-groupes)

L’intérêt est de permettre une écoute individuelle (en demi-groupe, un baladeur par élève), dans un lieu confortable (le CDI) où chacun peut choisir sa position de lecture (ou d’écoute) et s’isoler. Après l’écoute, nous avons débattu sur les différences pour chacun entre la lecture textuelle et auditive pour la compréhension du texte, la concentration et la création d’images mentales. Un grand nombre d’élèves n’avaient jamais fait l’expérience de la lecture audio. Certains sont allés ensuite écouter sur internet des livres à lire en Français, trouvant ainsi une aide dans leur lecture.
L’utilisation des baladeurs dans ce cadre n’a pas posé de problèmes. L’usage en mode lecture est simple pour les élèves et le logiciel ScolaSync permet de déposer facilement le fichier mp3 sur tous les baladeurs. Notre problème a juste été celui du temps de recharge, car un port USB multiple était endommagé et nous devions donc recharger les baladeurs 7 par 7.

Pour la séance d’enregistrement d’extraits choisis (2 demi-groupes)

Ici, nous avons eu plus de problèmes dans l’utilisation des baladeurs, car un fichier enregistré avec le memo vocal ne peut être lu directement : il faut ressortir de la fonction enregistrement pour aller chercher le fichier à écouter. De plus, on ne peut pas renommer les fichiers sur le mp3, qui sont enregistrés avec un numéro : il faut donc que les élèves notent bien le numéro de fichier qu’ils souhaitent garder en version définitive. Au final, une séance d’une heure d’enregistrement est un peu courte pour aboutir à un résultat satisfaisant pour les élèves. Le son des enregistrements réalisés avec les casques micro est correct, mais insuffisant pour un audio valorisable hors de la classe. La retouche sur le logiciel Audacity pose peu de problèmes aux élèves, hormis la différence entre « sauvegarder » un projet (non lisible hors Audacity), et « exporter » un fichier en mp3 (lisible hors Audacity, mais non retouchable).
L’intérêt de ce travail d’enregistrement individuel (avec écoute critique en binôme) est que beaucoup d’élèves prennent conscience de leur difficulté de lecture : articulation, volume sonore, liaisons, etc et mesurent les progrès réalisés d’un enregistrement à l’autre, ce qui est motivant.
A noter : la mallette de balado-diffusion a été, parallèlement à ce projet, utilisée par une collègue professeure d’anglais, qui l’utilise pour l’entraînement à la compréhension, l’expression orale et ses évaluations finales, dans toutes ses classes, ainsi que décrit dans ce retour d’expérience : //www.reseau-canope.fr/creatice/spip.php?article449

Anne-Claire Fromont, professeure documentaliste au lycée Van Gogh d’Ermont
Emprunt réalisé dans le cadre de Créatice