Appareil photo : création d’un album numérique en maternelle École maternelle Marcel-Pagnol, Sartrouville (78)

Publié le

Favoriser le langage chez les très jeunes enfants, à l’aide d’outils numériques.

Barbara Bruciaferi, professeure à l’école maternelle Marcel-Pagnol, à Sartrouville (78), a emprunté une mallette d’appareils photo numériques, pour un projet de création d’un album numérique en moyenne section.
Voici son témoignage.

Résumé du projet pédagogique 

Le projet consiste à produire un album numérique (sous format de présentation type Power Point) en reprenant la structure de l’album d’Antonin Louchard "La promenade de Flaubert". Les élèves vont reconstituer leur propre « promenade » en prenant en photo chaque « scène » de l’album qu’ils fabriquent :

  • la tête du personnage Flaubert est remplacée par la tête des élèves (séance en TICE sur le cadrage du visage avec les appareils photo numériques),
  • ils doivent repositionner les morceaux du corps et des membres (photocopie couleur de Flaubert) pour constituer leur personnage.
  • ils renouvellent cette opération afin de reproduire les différentes étapes de la promenade.
  • le fond sur lequel le personnage évolue est réalisé par les élèves (un fond avec le vent qui souffle, un fond sans vent).

Objectifs disciplinaires 

  • Littérature de jeunesse : Comprendre la structure par accumulation (soustraction) d’une histoire, repérer le caractère cyclique d’un album.
  • Maîtrise d’un outil numérique : Prendre une photo en cadrant.

Déroulé des 3 séances 

  • La mallette photo est découverte en regroupement et les règles d’utilisation sont données à ce moment-là (Mettre le cordon autour du cou et la dragonne au poignet…).
  • Séance 1 : cinq élèves sont en atelier dirigé avec la maitresse.
    Objectif : savoir prendre en main l’appareil photo : prendre des photos et analyser les photos (photos floues, doigts devant objectif etc…).
    Consigne : « Prends en photo des objets de la classe ». Avant de commencer, la maitresse leur demande de prendre en photo leur étiquette prénom pour retrouver par la suite les photos de chacun.
    Les photos sont ensuite visualisées en regroupement : constat -> absence de photos prises, photo très floue, doigt devant l’objectif etc…
    Suite à cette séance, les élèves ont été sensibilisés à l’importance du cadrage, la nécessité de ne pas bouger, de prévenir l’élève que l’on veut photographier pour qu’il ne bouge pas, de ne pas mettre son doigt devant l’objectif et de ne pas être ni trop près ni trop loin de celui que l’on veut photographier.
  • Séance 2 : Cinq élèves sont en atelier dirigé avec la maitresse.
    Objectif : savoir cadrer un plan vertical ; prendre en photo le visage d’un camarade.
    La consigne est donnée au groupe : "Prends en photo le visage de ton camarade afin de pouvoir utiliser la photo pour l’album". Les photos sont visualisées en fin de séance par chaque groupe sur ordinateur portable et les photos sont sélectionnées selon si elles ont bien été cadrées ou pas. Les photos sélectionnées seront utilisées pour l’album.
  • Séance 3 : cinq élèves sont en atelier dirigé avec la maitresse.
    Objectif : Savoir cadrer un plan horizontal ; prendre en photo les pages de l’album.
    L’objectif du projet est rappelé aux élèves, puis ils doivent reconstituer chaque scène de l’album avec les morceaux de Flaubert (et photo de leur propre tête). "Prends en photo chaque page de l’album que tu réalises, pense à bien cadrer pour que l’on puisse bien voir toute la page."

Apport de l’usage des outils numériques dans le projet 

Les outils numériques permettent ici de concrétiser le projet, ils permettent également de mobiliser le langage des élèves :

  • Oser entrer en communication : les élèves doivent se faire comprendre auprès de leurs camarades lors des séances en TICE (prise de photos : prévenir son camarade que je vais le prendre en photo, lui demander de ne pas bouger, de reculer…).
  • Pour finaliser le projet, la présentation type Power Point de « la promenade » d’un des élèves leur a été projeté : ceux-ci ont pu dicter le texte à écrire pour chaque page de l’album, la maitresse saisit à l’ordinateur sous les yeux des élèves le texte qui apparait au tableau sous leurs yeux.

Barbara Bruciaferi, professeure des écoles
École maternelle Marcel-Pagnol, Sartrouville (78)

Matériel prêté dans le cadre de Créatice