Boîtiers d’expression au cycle 3 pour le calcul mental
Ecole Paul Bert de Conflans-Sainte-Honorine (78)

Publié le

Expérimentation de boîtiers de réponse dans une classe à double niveau CE2/CM1.

Jérôme Henry a expérimenté, de novembre à décembre 2015 dans des classes de CE2 et CM1, l’utilisation d’une mallette de boîtiers d’expression.

Nous vous proposons ci-dessous son retour d’usage.

Résumé de l’utilisation des boîtiers de réponse Quizzbox : quotidiennement lors du calcul mental et ponctuellement dans les autres disciplines.

J’ai fait la demande de ces boitiers QuizzBox pour leur utilisation en calcul mental. En effet, ayant un double niveau, je voulais tester l’utilisation de ce matériel numérique et mesurer l’impact qu’il avait sur l’autonomie des élèves.

Aspects techniques

  • Les élèves se sont trouvés désarmés pour utiliser correctement les touches de validation au départ. Mais après une explication claire, ils s’y sont retrouvés.
  • Les boîtiers correspondent à un numéro. Ils venaient chercher leur boîtier et le rangeaient à sa place dans la mallette jointe à cet effet.
  • L’installation du logiciel QuizzBox a été difficile. Mon ordinateur ne prenait pas en compte les modules complémentaires lors de l’installation dans PowerPoint. Après de nombreux essais et recherches sur des forums, j’ai désinstallé Office et tout réinstallé. Ainsi les modules complémentaires nécessaires au bon fonctionnement des boîtiers ont pu être installés.

Aspect humain devant l’expérience innovante

  • Les élèves de CE2/CM1 ont montré une grande motivation face à cet outil de travail. Les plus performants le sont restés et les élèves les plus en difficulté ont montré une plus grande réussite liée à un plus grand investissement. Ils se ruaient sur le boîtier dès que c’était autorisé et le réclamaient à chaque début de cours.
  • Il m’a été difficile de revenir par la suite à un enseignement plus « traditionnel » du calcul mental.

Aspects pédagogiques

  • L’analyse des réponses permet de cibler au mieux les difficultés. Lors de la correction, nous survolons les questions réussies pour l’ensemble de la classe et nous nous attardons sur les points qui ont posé problème. Ainsi les élèves sont encore dans l’exercice et arrivent encore à analyser leurs erreurs et à trouver des solutions.
  • Les élèves passent plus de temps à écouter et à être concentrés car le côté visuel les motive.
  • Une « compétition » dans le bon sens du terme se met en place et motive l’ensemble des élèves, du fait que les résultats sont visibles en temps réel.
  • La gestion du double niveau y est facilitée. Lorsqu’une partie de la classe est en utilisation des boîtiers, l’enseignant peut s’occuper du reste des élèves.

J’ai également utilisé ces boîtiers dans d’autres disciplines (sciences, géographie…) et ai remarqué une concentration de la part des élèves et un aspect ludique dans leur apprentissage.

Je compte, lors d’une prochaine utilisation, leur demander de créer eux-mêmes des questionnaires.

Ci-joint quelques exemples de questionnaires QuizzBox ainsi créés.

Jérôme Henry, professeur des écoles à l’école élémentaire Paul Bert de Conflans-Sainte-Honorine
Emprunt réalisé dans le cadre de Créatice