Baladodiffusion en anglais au cycle 3
Ecole Albert Samain de Magny-les-Hameaux (78)

Publié le

Compréhension orale et prise de parole en continue : poésie, chanson et culture.

Nathalie Coléno a expérimenté, de novembre 2015 à février 2016 dans des classes de CM1 et CM2, l’utilisation de deux solutions de baladodiffusion.

Nous vous proposons ci-dessous son retour d’usage.

Aspects techniques

Du côté de l’enseignant

  • J’ai eu la possibilité d’emprunter successivement deux mallettes différentes : la mallette 78-4 qui fonctionne avec le logiciel Balibom et la mallette 78-2 qui est munie du logiciel Scolasync. Même si Balibom présente davantage de fonctionnalités, les deux logiciels permettent de distribuer et collecter facilement des fichiers.
  • Néanmoins, la mallette Balibom est beaucoup plus simple d’utilisation.
    En effet, elle est munie d’un plateau de synchronisation permettant de distribuer et collecter les fichiers de tous les baladeurs en même temps. La mallette sous Scolasync fonctionne avec deux hubs 7 ports. Il est donc nécessaire de faire deux manipulations différentes pour distribuer et/ou collecter des fichiers. De plus, des problèmes de connexion font que certains baladeurs ne sont pas toujours reconnus du premier coup ce qui engendre alors de nouvelles manipulations.

Du côté des élèves

La prise en main de ce nouvel outil par les élèves a été très rapide car ils avaient déjà utilisé ce type de matériel l’année précédente. Ils ont cependant rencontré des difficultés au moment d’effacer les enregistrements réalisés qu’ils ne souhaitaient pas conserver.

Aspects humains

Les élèves se sont montrés très motivés et se sont beaucoup investis dans les activités proposées.
Ils ont apprécié le fait de pouvoir travailler à leur rythme, d’avoir la possibilité de s’écouter et de sélectionner les enregistrements à conserver.

Aspects pédagogiques

J’ai utilisé les baladeurs avec les classes de CM1 et de CM2 pour travailler la compréhension orale et la prise de parole en continu. Les baladeurs permettant aux élèves de travailler en autonomie, j’ai mis en place un fonctionnement en ateliers.

La compréhension orale

  • Dans cette activité, l’avantage principal des baladeurs est de permettre aux élèves d’écouter les documents à leur rythme. Ils peuvent en effet arrêter le fichier, revenir en arrière autant de fois qu’ils le jugent nécessaire. L’enseignant a également la possibilité de proposer aux élèves des fichiers différents selon leurs besoins.
  • J’ai utilisé les lecteurs dans trois types de situations :
    • des situations de découverte de poèmes, de chants ou d’éléments culturels. Chaque élève a pu appréhender le document sonore ou audiovisuel à son rythme. Cette première approche individuelle a ensuite permis à chacun de s’investir plus efficacement dans les phases de construction collective du sens du document.
    • des situations d’entraînement ou de réinvestissement dont le but était l’appropriation ou la réutilisation de lexique et de structures langagières.
    • des situations d’évaluation. Dans ce cadre, l’utilisation des baladeurs permet de réduire le stress ressenti par un certain nombre d’élèves dans ce type de situation.

La prise de parole en continu

  • Pour cette activité, les élèves ont réalisé l’enregistrement d’un poème, d’un chant appris collectivement lors de précédentes séances ou encore celui d’un texte rédigé à la suite de la lecture d’un album.
  • En amont, tous les élèves ont eu la possibilité d’écouter autant de fois qu’ils le désiraient le poème, le chant ou l’histoire de référence. Ils ont pu également identifier les passages qui leur posaient problème et les travailler seuls avec les baladeurs mais aussi en sollicitant l’enseignant.
  • Une fois prêts, les élèves ont réalisé leur enregistrement, l’ont réécouté, et en ont produit une nouvelle version s’ils le jugeaient nécessaire. Dans le cas de la réalisation de plusieurs fichiers, ils ont sélectionné celui qu’ils voulaient garder.
  • J’ai ensuite eu la possibilité d’écouter avec chaque élève l’enregistrement produit afin de mettre en évidence les réussites et les points à améliorer.

En résumé

L’usage de la baladodiffusion dans l’enseignement de l’anglais s’avère pertinent pour faire progresser les élèves dans les activités de compréhension orale et de prise de parole en continu. Il permet à l’enseignant de respecter le rythme d’apprentissage de chaque enfant, de pratiquer une pédagogie différenciée ainsi qu’une évaluation formative. L’idéal serait de disposer de ce matériel toute l’année.

Nathalie Coléno, professeure des écoles à l’école Albert Samain de Magny-les-Hameaux
Emprunt réalisé dans le cadre de Créatice