Le LightHouse, travailler autrement avec des petits en maternelle École maternelle Petit Gibus, à Guyancourt (78)

Publié le

Travailler sur des compétences de langage et de motricité en TPS/PS.

Audrey BEIGBEDER, professeure à l’école maternelle Petit Gibus, à Guyancourt (78), a emprunté un lighthouse, pour un projet sur les compétences de langage, en
TPS/PS.
Voici son témoignage, sur l’utilisation de ce matériel dans sa classe.

Activités prévues

Nous avons un axe de notre projet d’école centré sur le lexique. Nous mettons en place un cahier de vocabulaire par élève et je souhaitais réinvestir ce lexique à travers le jeu de type mémory ou lynx. Le lighthouse devait également permettre aux enfants de développer leur motricité fine et de jouer autrement.
<left1943|center><left1944|center>

Bilan

Le lighthouse a suscité beaucoup de convoitise et a été utilisé en petit groupe dans une classe de PS, il n’est pas du tout aisé de l’utiliser en grand groupe (même pour projeter des photos). Les enfants ont apprécié de jouer autrement avec un outil qui est dans l’ère du temps.
Le lexique a pu être réinvesti à travers des jeux de mémory. Il faut cependant faire attention au temps où les images sont retournées (on peut choisir le temps en option). Je tiens à signaler que le logiciel « open Sankore » n’est pas évident au début pour l’enseignant afin de créer ses jeux. La première fois qu’ils ont pris en main le stylet du tapis, ce n’était pas facile ; il faut un petit entraînement, du coup ils se concentraient plus sur la tenue du stylet que sur le jeu en lui-même au départ. Il faut bien leur expliquer comment appuyer. Au début c’était plutôt difficile pour des Petits. L’avantage de cet outil est que les élèves peuvent se mettre assis sur des bancs autour du tapis ou au sol pour une bonne visibilité. Le maître est parmi les élèves. Cependant, ils ne pouvaient faire le tour totalement du tapis (la lumière du bloc d’ordinateur était occultée) pour appuyer sur les cartes à retourner.
J’ai également utilisé cet outil pour faire le dessin du bonhomme, les enfants ont beaucoup apprécié de dessiner au sol sur un grand format et de pouvoir vite effacer pour recommencer. Il est dommage qu’un seul élève à la fois puisse dessiner sur le tapis. Les élèves ont apprécié ce nouvel outil en classe et réclamaient régulièrement d’y jouer.