Un projet robotique en cours de technologie avec des élèves de 3e Collège Emile Zola de Suresnes (92)

Publié le

Découverte des robots, comparaison avec les robots présents dans le cinéma.

Monsieur Farid HAMZI, professeur de technologie, nous fait part de son expérience avec le robot NAO au sein du collège Emile Zola de Suresnes. (92)

Cette expérimentation entre dans le cadre d’un projet robotique en cours de technologie avec des élèves de 3e.
J’ai souhaité que les élèves découvrent dans un premier temps, les robots que l’on retrouve dans le cinéma afin qu’ils puissent par la suite, faire une comparaison des capacités et des évolutions dans le temps depuis les débuts au cinéma.

Pour comprendre le principe même de la robotique nous avons eu la chance de bénéficier, durant 6 semaines, du robot Nao prêté par le CANOPE 78.

  • Objectif :
    -  Découvrir les robots humanoïdes
    -  Découvrir la programmation appliquée
    -  Comprendre de façon concrète les notions d’algorithme, d’organigramme et les automatismes
    -  Prendre conscience des éléments nécessaires pour réaliser une action simple (marcher – bouger un membre – parler etc…)
  • Déroulement des séances.

N’ayant pas pu faire installer le logiciel chorégraphe au niveau des postes informatiques de la salle de technologie (Problème par rapport à l’ENC92), j’ai préféré privilégier l’étude théorique. Dans un premier temps les élèves ont dû faire des recherches sur les capacités du robot Nao, découvrir les types de mouvements possibles, la capacité des servomoteurs et leur emplacement et l’utilisation qui en était faite.

Les élèves ont par la suite fait le parallèle entre le robot Nao et les machines des films du groupe, comportant tous des robots plus ou moins évolués. Les films traités allant de Métropolis à Chappie, il a été très facile pour eux de voir les évolutions possibles et surtout de déterminer les capacités des robots.

La semaine du 25 janvier, le logiciel avait pu être installé sur les postes de la salle de technologie (version d’évaluation accessible sur tous les 15 postes de la salle).

Les élèves étaient répartis par groupe et devaient réaliser dans un premier temps l’organigramme de fonctionnement puis l’appliquer à partir du logiciel chorégraphe. Tous les groupes avaient une série de mouvements, textes, actions à réaliser. D’abord sur le simulateur intégré au logiciel puis nous avons pu les tester sur la machine.

La journée des portes ouvertes du collège a permis également aux élèves de préparer une série d’actions simples qu’ils ont pu mettre en application :
-  lever le robot Nao
-  Se présenter
-  Présenter le programme de technologie du collège (en associant quelques gestes simples)
-  Se déplacer
-  Poser la question de savoir si tout le monde avait bien compris et s’adapter selon la réponse obtenue.

Les élèves ont pu ainsi se rendre compte de la nécessité de programmer la machine pour lui faire exécuter ses ordres.
Cela a permis de préparer le projet de concours robotique pour les élèves de 3e, pour lequel les robots réalisés par les groupes d’élèves devront parcourir une distance et s’arrêter seul.


  • En conclusion :

Le fait d’avoir le robot Nao au sein de la classe a été très positif pour l’ensemble des élèves mais également auprès des parents qui ont souhaité à en savoir davantage sur la robotique et la matière.
Ce support présente sans conteste, un intérêt pédagogique important car il est possible de travailler sur de nombreux domaines (même si nous n’avons pas eu le temps de tous les exploiter).
La prise en main s’est faite très facilement auprès des élèves. Ils ont pu en quelques temps programmer ou modifier un programme simple rapidement.

Il est cependant regrettable que l’installation des logiciels puisse poser autant de difficultés au niveau de la société qui gère le parc informatique des collèges du département.
Ce délai trop long et les problèmes rencontrés ne m’ont pas permis de faire travailler les élèves de 4e sur les capteurs et autres actionneurs d’une telle machine.

L’expérience est à renouveler sans aucun doute !!


Monsieur Farid HAMZI, professeur de technologie, avec ses élèves de 3ème du collège Emile Zola de Suresnes (92), a emprunté le robot NAO dans le cadre d’un prêt Creatice.