Exposition "Cartooning For Peace" Lycée Van-Gogh - Aubergenville (78)

Publié le

L’Exposition "Cartooning for Peace" a été installée dans le hall, près du CDI. Elle venait, entre autre, en appui aux différentes actions menées au lycée pendant la Semaine Citoyenne.

Mireille Hervé-Denys, professeure documentaliste au lycée Van-Gogh à Aubergenville (78), présente l’exposition "Cartooning for Peace"

Contexte de l’exposition

La Semaine Citoyenne, organisée du 29 mars au 2 avril 2016 permettait d’apprécier l’aboutissement du travail de six classes (de seconde et de première) en Education Morale et Civique autour des thèmes de l’engagement et des discriminations.
Certains thèmes traités par l’exposition recoupaient les axes de travail choisis en amont par les élèves : le droit des femmes, les religions, le racisme. Dans la mesure où les élèves ont été placés en situation de publication pour leur production finale (création de blogs, d’infographies, et d’un parcours interactif par QR codes), ils ont été particulièrement sensibles à la façon dont ces thèmes pouvaient être traités par le dessin de presse international. Un blog recensant les productions numériques des élèves de ces six classes est consultable à l’adresse suivante : http://parcoursemc.blogspot.fr/
Durant cette semaine, l’exposition a notamment servi de support à l’une des tables rondes organisée Mme Broustail, -professeur d’histoire/géographie en charge de l’EMC- autour de la liberté de la presse, Mannone Cadoret journaliste et photo reporter du collectif ŒIL était l’invité, après avoir présenté son travail il a échangé avec les élèves présents sur son métier et les enjeux des prises de vue photographiques. (http://www.oureyeislife.com/?page_id=24)

Exploitation de l’exposition en classe

Une classe de 1ère en anglais a également travaillé autour du dessin de presse et de la liberté de la presse en France et dans le monde.

  • Les objectifs de la séquence étaient de

- Montrer que les degrés de liberté pouvaient varier
- Faire prendre conscience des enjeux et amener les élèves à garder un esprit critique par rapport à des incidents culturels
- Se rendre compte des différences culturelles, des différences de ton entre les pays où la presse est considérée comme libre.

  • Thème de la recherche

La liberté de la presse à travers les caricatures dans le monde. Production d’un éditorial avec une prise de position sur le lendemain des attentats à Charlie Hebdo et dans l’HyperCasher.
Dans un premier temps, les élèves ont été sensibilisés à la notion de liberté d’expression et censure en classe avec leur enseignante.
Deuxième temps : recherche au CDI pour identifier les pays où la liberté de la presse n’est pas respectée, quelle(s) forme(s) prend la censure, quelles sont les limites à la liberté de la presse. Les élèves devaient trouver des exemples d’incidents ainsi qu’un dessin pour illustrer la situation de la liberté de la presse dans un pays proposé par l’enseignante.
Comme sources les élèves ont consulté un Pearltrees qui rassemble sites utiles, ainsi que l’exposition.

  • Troisième temps

Les élèves ont recherché et analysé sur le site Storify, les réactions internationales aux attentats parisiens. La présentation s’est ensuite faite oralement en classe.

Commentaire de l’enseignante

Au travers de recherches documentaires au CDI, les élèves étaient déjà familiers du travail de Cartooning for Peace, ils avaient pris des dessins du site pour illustrer leurs recherches et leurs points de vue, certains de ses dessins faisaient partie de l’exposition. Ce travail leur a permis de voir les différences non seulement dans la façon de représenter et le ton adopté mais surtout ce qui est dénoncé. Chaque caricaturiste a son identité artistique et culturelle.
Nous n’avons pas encore terminé la séquence mais nous allons interviewer un journaliste pour comprendre la différence de traitement de l’information et un professeur de journalisme britannique pour voir la différence culturelle dans les caricatures de presse.
Ce genre d’exposition est nécessaire car elle rend l’accès plus concret pour les élèves.

Conclusion

D’une manière générale, l’exposition a rencontré un succès certain : située dans un espace très passant au centre du bâtiment principal, beaucoup d’élèves et de personnels se sont attardés devant. Facile à installer, elle est très riche à la fois comme support d’actions pédagogiques et comme accès en libre consultation par les lycéens quel que soit leur niveau.

Mireille Hervé-Denys, professeure documentaliste
Lycée Van-Gogh, Aubergenville (78)

Matériel emprunté dans le cadre de Créatice