Découverte du robot NAO en CP. Nao en CP dans une école de Clichy (92)

Publié le

Vu la durée du prêt, nous avons commencé à travailler sur les robots avant l’arrivée de Nao. Ainsi, les enfants étaient préparés à son fonctionnement et nous avons pu l’utiliser dès le premier jour.

Avant l’arrivée de Nao en classe :

  • Découverte de Nao à l’aide d’un TNI et de vidéo de Taï chi que les enfants pratiquaient face à l’écran.
  • Lecture du livre documentaire "les robots" chez mango jeunesse et découverte de leur fonctionnement. Nécessité de les programmer pour les faire agir, comment font ils pour voir, entendre,...
  • Visite de l’atelier Aldebaran à Issy les Moulineaux : Cette visite a beaucoup plu aux enfants qui ont ont pu interagir avec les robots. ils ont aussi pris conscience des contraintes matérielles : Parler fort, un robot ne peut pas tout faire,... Ils ont réalisé que certaines activités qu’ils souhaitaient faire (ex : jouer au foot avec Nao) n’étaient pas réalistes.
  • - découverte du logiciel Choregraphe : Les enfants ont compris le système des boites de codage. Ils ont pu associer certaines boites et voir le résultat à l’aide du robot virtuel du logiciel. Ils manquaient de précision dans leurs premiers essais (la marche nécessite d’indiquer de quelle distance) et ils ne découpaient pas suffisamment les comportements
    Pour aller jusqu’à un endroit, il faut :
    • mettre les moteurs en marche
    • se lever
    • marcher

Les enfants ont vite assimilé le principe et leurs commandes se sont améliorées.

Activités réalisées en classe :

En présence du groupe classe :

  • Apprentissage de chants en anglais (head shoulders, knees and toes). Nao chante et montre les parties du corps correspondantes.
  • Jeux de simon says animés par Nao en anglais sur les parties du corps et sur les consignes de classe (stand up, come to the board, put your hand up,...)
  • En petits groupes autonomes ou seuls avec Nao (dans une petite pièce attenante à la classe) :
  • Apprentissage des nombres en anglais : L’enfant montre des nombres à Nao qui les lit. Puis quand l’enfant pense les connaitre Nao dicte les nombres à lui montrer et indique si le résultat est le bon ou non.
  • Apprentissage de right and left : Le robot dit et montre puis il demande à l’enfant de lever la bonne main.
  • Lecture compréhension : L’enfant lit un texte à Nao qui l’enregistre et lui fait écouter l’enregistrement. Puis Nao pose des questions de compréhension et valide ou non les réponses.

En ateliers lors des APC :

Programmation d’enchainements simples : Se lever, avancer, taïchi, s’asseoir,...

Aspects techniques :

  • Pour l’enseignant :
    Le principe du logiciel Choregraphe est simple mais découvrir l’ensemble des boites et leur fonctionnement nécessite un temps de découverte. Les tutoriels sur internet sont une bonne aide. Il n’existe pas de ressources utilisables à destination d’élèves de CP. Il est donc nécessaire de programmer soi même toutes les activités. Ce qui prend du temps et nécessite d’anticiper les difficultés possibles : compréhension de la consigne, vitesse de la voix en anglais,... Il n’est pas possible d’improviser !
    L’installation de Nao en classe a nécessité des ajustements. Il a fallu l’installer sur une feuille de velleda car le sol de la classe n’était pas suffisamment glissant pour ses pieds, déplacer l’ordinateur de la classe,... Passé ce temps, l’utilisation de Nao en classe s’est trouvée simplifiée. Vu qu’il était utilisé dans 2 salles différentes, un enfant responsable était chargé de l’allumer, de le brancher et le connecter car c’est assez long et il faut continuer de gérer le groupe classe.
  • Pour les élèves :
    L’utilisation de Nao par les enfants na pas posé de difficulté. Seul l’usage des capteurs a nécessité un temps de découverte car ils les touchaient du bout de l’index et ils n’étaient pas détectés. Il faut poser le bout du doigt à plat. Certains ne parlaient pas assez fort.

Aspects humains :

Les enfants ont été séduits par Nao ; Ils étaient très motivés par les apprentissages pour lesquels il intervenait. Leur intérêt n’a pas faibli sur la durée du prêt. Ils ont aussi pris conscience que ce n’était pas un jouet et que les objectifs des activités proposées étaient les apprentissages.
Seuls avec lui, ils ont été responsables et en ont pris soin. Lorsque l’activité était finie, ils retournaient en classe travailler. Lorsqu’ils devaient le toucher, ils le faisaient avec beaucoup de précautions. Si un problème survenait ils venaient me prévenir immédiatement.

Aspects pédagogiques :

L’objectif de faire travailler des enfants en autonomie a été atteint. L’attrait de Nao a permis à tous les enfants de s’investir personnellement même si l’activité en elle-même n’était pas très ludique car ils étaient dans des conditions de relation duelle. Ils souhaitaient faire et refaire les activités même si ils la connaissaient déjà et qu’ils avaient acquis l’apprentissage visé.
Le fait que Nao ait un meilleur accent en anglais que moi même était également un atout.
La présence de Nao peut servir de déclencheur pour de nombreux apprentissages. Par exemple sur les 5 sens (l’ouie est remplacée par des micros, la vue par des caméras), comparaison entre ses mains et les notres, mesures (de quelle distance doit-il avancer), production d’écrit (dialogues avec Nao),...

Monsieur Philippe Bocquet, professeur des écoles, avec ses élèves de CP à l’école Sédar Senghor de Clichy la Garenne (92), a emprunté le robot NAO dans le cadre d’un prêt Creatice.