Exposition "Cartooning For Peace" Lycée Évariste Galois- Beaumont-sur-Oise (95)

Publié le

L’ exposition "Cartooning for peace" a été mise à disposition au CDI du lycée E. Galois afin de servir de support pour travailler sur la liberté d’ expression et l’image de presse.

Natacha Hermann, professeure documentaliste au Lycée Évariste Galois à Beaumont-sur-Oise (95), présente l’exposition "Cartooning for peace"

Communication de la disponibilité de l’exposition

  • Via le site du lycée
  • Via les adresses électroniques des enseignants
  • Par voie d’affichage

Visite de l’exposition

  • 7 classes (2 classes de bac professionnel-gestion administrative/commerce vente ; 4 classes de seconde générale et 1 classe de 1ère ST2S)
  • Nombreuses visites libres des élèves (tous niveaux et secteurs)
  • Quelques visites de professeurs en dehors de l’accompagnement de classe

Matériel

  • Très pratique, facile à monter. En revanche, le remballage est un peu délicat
  • Visuel attractif, explications claires et synthétiques

Exploitation de l’exposition en accès libre

  • Par les élèves :

L’exposition a suscité beaucoup de curiosité et de commentaires. Il y a eu des échanges très intéressants entre les élèves eux-mêmes et aussi entre les élèves et la documentaliste. En effet, dans un premier temps, après quelques mots introductifs, je laissais les élèves s’imprégner de l’exposition puis j’allais à leur rencontre ou parfois ils venaient d’eux mêmes à ma rencontre pour exprimer leur avis, leur ressenti. Des explications complémentaires ont été données. Le panneau qui a suscité le plus d’intérêt, que ce soit en accueil individuel ou en classe, est celui sur le racisme.

  • Par les professeurs :
    L’exposition a beaucoup plu. Certains collègues ont apprécié le fait qu’il y ait eu un laps de temps entre la venue de l’exposition et les attentats du 11 janvier.

Exploitation en classe

Nous avons préféré mettre l’accent sur l’échange plutôt que sur le questionnaire prévu en raison du temps imparti et du vif intérêt qu’ont montré les élèves.

  • Notions abordées :
    - Laïcité
    - Démocratie
    - Liberté d’expression, liberté de la presse, responsabilité du dessinateur de presse
    - Blasphème ...
  • Seconde 6 (M. Fira, professeur de français)
    En amont, une séquence de 2 heures par demi-groupe sur l’analyse de la photographie à la Une des quotidiens nationaux au lendemain des attentats en Tunisie.
    Journaux distribués : Le Monde, Le Parisien, Le Figaro, L’Humanité, Libération, La Croix.

Ensuite une séance d’une heure en classe entière autour de l’exposition.

Déroulement :
- Introduction interactive (présentation de l’exposition, du cadre de sa mise à disposition, éléments sur le dessin de presse, analyse du logo de "Cartooning for peace").
- Travail par groupe de 3 ou 4 élèves, parcourir l’exposition et choisir un dessin qui a retenu l’attention puis l’analyser (références du dessin, description objective, éléments symboliques, message du dessinateur, avis personnel)
- Restitution orale par groupe. Les élèves ont aussi comparé le rôle et l’impact du dessin de presse par rapport à la photographie.
La restitution orale était très riche. Les groupes ont travaillé sur différents panneaux, ce qui permettait d’aborder l’exposition de façon plus globale et de prêter attention aux dessins analysés par leurs autres camarades, d’entendre d’autres commentaires et de les confronter à leurs propres analyses.

  • Seconde 3,5 et première ST2S (M. Valery, professeur d’histoire géographie)
    Même déroulement mais pas de travail en amont. Accueil de la classe en demi-groupe.
  • Seconde 2 (Mme Zitouni, professeur d’histoire géographie)
    Même déroulement mais pas de travail en amont. Accueil en classe entière dans le cadre de l’ECJS.
  • Seconde professionnelle gestion administrative et seconde communication - vente (Mme Benamed)
    Travail en amont en classe dans le cadre de la séquence du professeur :« L’information peut-elle changer la société ? » et au CDI dans le cadre d’un travail spécifique sur la photographie à la Une des quotidiens nationaux.
    - Questionnaire puis restitution orale.

Quelques difficultés

  • La non reconnaissance de certains personnages (panneau Dessins et religions),
  • Quelques filles ont été profondément bouleversées par le panneau sur le Droit des femmes,
  • Certains élèves ont été choqués :
    - par la représentation de Mahomet (même flouté) ou du Christ,
    - d’autres l’ont été davantage par le fait que le dessinateur ait osé caricaturer le roi plutôt que par le fait qu’il ait été emprisonné pour cet acte (panneau C’est quoi la censure),
    - d’autres encore l’ont été par le dessin montrant un islamiste qu’on menace de faire voir la représentation du prophète,
    - De façon marginale, quelques remarques négatives et attitudes de rejet : « de toute façon c’est raciste ... » / « ça ne m’intéresse pas ... » / « c’est nul ... » / « c’est le truc de Charlie Hebdo... »...
    Trois élèves, dans le cadre de la classe, ont refusé catégoriquement de participer au travail.

Conclusion

Une exposition très intéressante qui facilite le débat sur la liberté d’expression et le rôle du dessin de presse. Les échanges ont été riches et édifiants. A noter toutefois quelques attitudes négatives d’élèves qu’il a fallu gérer avec délicatesse et beaucoup de dialogue. Mais dans l’ensemble, l’exposition a été bien accueillie, des élèves ont même incité d’autres camarades à venir la voir. Tous ont beaucoup apprécié la lisibilité et le visuel de l’exposition.

Natacha Hermann, professeur documentaliste
Lycée Evariste Galois, Beaumont-sur-Oise (95)

Matériel emprunté dans le cadre de Créatice