Robot Nao : gérer un projet de conception et la réalisation d’un système automatisé Collège Jules-Ferry, Mantes La Jolie (78)

Publié le

Les élèves ont été invités à réfléchir à l’aide qu’un robot humanoïde pourrait apporter à un handicapé moteur.

Madame Béatrice Gomez, professeure de technologie au Collège Jules Ferry de Mantes La Jolie a emprunté le robot NAO dans le cadre du centre d’intérêt « Comment gérer un projet de conception et la réalisation d’un système automatisé ? ».

Ses élèves de quatrième ont travaillé sur le cas de Yohann, qui, à la suite d’un accident de ski est devenu paraplégique. Ils ont réfléchi aux conséquences d’un tel handicap et ont travaillé à l’aménagement de son pavillon. Deux systèmes ont été particulièrement étudiés, un EPMR et un portail automatisé coulissant.

  • Séquence 1
    Les élèves ont représenté ces aménagements sur Sketchup et les ont intégrés au pavillon de Yohann.
  • Séquence 2 et 3
    Ils ont ensuite réalisé la programmation de ces systèmes à l’aide du logiciel Logicator.
  • Séquence 4
    Pour clore ce centre d’intérêt, les élèves ont été invités à réfléchir à l’aide qu’un robot humanoïde pourrait apporter à un handicapé moteur (Annexe 1)...

Un travail de recherche ayant été donné en amont, les élèves sont arrivés en cours forts de leurs connaissances sur le robot NAO. Quelle surprise, lorsqu’ils se sont aperçus qu’il était présent en salle de technologie !
Les élèves ont tout d’abord découvert le robot, observé ce qu’il était capable de faire ; parler, marcher, danser, interagir avec un interlocuteur... Tous, sans exception, étaient fascinés.
Les premiers réflexes étaient de vouloir lui parler, le toucher, lui serrer la main... Ils s’adressaient à lui comme à un être vivant...


Passés les effets liés à l’étonnement, l’admiration et la stupéfaction,
Nao s’est adressé à eux pour les amener à réfléchir à la situation de Yohann (activité 2)...
Les propositions ont tout d’abord été ambitieuses : faire le ménage, aller faire les courses pour lui, faire la cuisine, jouer aux échecs...
Après analyse des propositions, démonstration du fonctionnement du logiciel Chorégraphe et prise en main par les élèves, je leur ai proposé de scénariser une situation et de programmer NAO pour la réalisation d’une action très simple.

Chaque équipe a proposé son scénario, a réalisé sa programmation et a pu la tester sur le robot (Nao était connecté à l’ordinateur Prof. Chaque programmation était enregistrée par les élèves et transférée sur le poste Prof).

Exemples de scénarii proposés :

  • Nao va jeter à la poubelle un objet que lui donne Yohann.
  • Yohann demande à Nao de le distraire en lui mettant de la musique.
  • Nao réveille Yohann le matin.
  • Nao contacte un numéro d’appel d’urgence si Yohann ne répond pas à ses sollicitations. Yohann demande à Nao de lui apporter un objet placé sur une table basse.
  • Il répond à une personne qui se présente à la porte et va prévenir Yohann de la présence d’un visiteur.
  • Yohann demande à Nao de ramasser un objet tombé sur le sol.

En synthèse (annexe 2), les élèves ont été sensibilisés au handicap et ont été amenés à faire le lien avec le vieillissement de la population. Ils ont réalisé que pour le moment aucun robot humanoïde n’est encore capable d’assister, de façon autonome, une personne handicapée ou âgée. Un point a été fait sur l’avancée dans le domaine de la robotique d’assistance.
Le robot Roméo, grand frère de Nao, a été présenté sous forme de vidéo au travers du reportage proposé par Universcience.tv.

Vidéo en annexe 3

Nao permet aux élèves de prendre conscience de l’infinité des possibilités liées à la programmation d’un robot humanoïde mais aussi d’en percevoir les limites (saisie d’un objet à trois doigts – équilibre dans certains mouvements – autonomie de la batterie...)
C’est un support pédagogique ludique qui permet de capter l’attention de tous les élèves dans un premier temps mais qui s’adresse à des élèves curieux et persévérants pour les programmations un peu plus complexes (timeline par exemple).
C’est un excellent support pour la démarche d’investigation puisque les élèves peuvent proposer une programmation, la tester et la modifier afin de la corriger ou de l’améliorer.
Une expérience enrichissante... à renouveler !

Bonus :
Lors de leur dernier cours, les élèves de sixième font du Yoga avec Nao...


Madame Béatrice Gomez, professeure de technologie au Collège Jules Ferry de Mantes La Jolie a emprunté le robot NAO dans le cadre d’un prêt Creatice.