Langage et sciences en maternelle avec des appareils photo numérique Ecole Maternelle des Alouettes, Carrières sur Seine (78)

Publié le

Floriane Barthélémy, professeure des écoles à la maternelle Les alouettes à Carrières sur Seine, classe de PS/GS, a emprunté une mallette d’appareils photo numérique.
Voici sa démarche et son témoignage d’usage de ce matériel en classe.

Le projet

Lien avec les programmes :

  • S’approprier le langage : nommer avec exactitude un objet, formuler en se faisant comprendre une description, raconter en se faisant comprendre un épisode vécu, prendre l’initiative d’exprimer son point de vue, participer à des échanges à l’intérieur d’un groupe.
  • Découvrir l’écrit : produire un énoncé oral dans une forme adaptée pour qu’il puisse être écrit par un adulte.
  • Découvrir le monde : découvrir les objets techniques usuels et comprendre leur usage et leur fonctionnement, se situer dans l’espace, nommer les principales parties du corps humain et leur fonction, situer des évènements les uns par rapport aux autres, comprendre et utiliser à bon escient le vocabulaire du repérage et des relations dans l’espace.
  • Percevoir, sentir, imaginer, créer : réaliser une composition en plan ou en volume selon un désir exprimé, observer et décrire des œuvres du patrimoine.
  • Devenir élève : respecter les autres et respecter les règles de vie commune, écouter, aider, coopérer et demander de l’aide, éprouver de la confiance en soi, contrôler ses émotions, dire ce qu’il apprend.

L’utilisation prévue

  • Travail à partir de l’ombre de la silhouette : prise en photo individuelle de l’ombre de la silhouette des élèves. Ils devront ensuite décrire les parties du corps visibles, en faire le contour au crayon pour se représenter la forme et la taille des parties du corps. Ils pourront ensuite dessiner les habits et les parties du visage de leur silhouette.
  • Aider les élèves à construire une meilleure représentation de leur corps :
    • prise en photos des différentes parties du corps de chacun qui seront par la suite
      découpées. Les élèves devront alors reconstituer le puzzle de leur propre corps.
    • prise en photo du portrait des élèves qu’ils peindront à l’encre à la manière d’Andy
      Warhol.
    • prise en photo des élèves en mouvement pour travailler sur les articulations du corps et sur le dessin en mouvement.
  • Travailler le langage d’évocation des élèves : photos prises lors d’activités que les élèves devront expliquer et/ou légender par l’intermédiaire d’une dictée à l’adulte.
  • Possibilité de travail sur le thème de l’architecture suite à une visite au Palais des Expositions : prise en photo d’une partie d’un bâtiment ou d’une architecture particulière autour de laquelle les élèves devront imaginer le reste du bâtiment.

Retour d’usage

Déroulement
Nous sommes partis du portrait afin d’identifier chaque partie du visage et de les nommer.
Nous avons ensuite travaillé le corps dans sa globalité : petits jeux consistant à colorier les parties du corps que le dé indique, lecture de La promenade de Flaubert pour reconstituer le puzzle de leur propre corps et nommer chaque membre. Ils ont ensuite réalisé des bonhommes en kaplas ou en pâte à modeler, ce qui a permis de voir l’évolution de leur représentation du corps.
Pour finir, les élèves ont travaillé sur le squelette et ses articulations. Ils ont réalisé des bonhommes en mouvement avec de la DAS et ont réalisé des pantins articulés.
Enfin, ils ont terminé la séquence en recomposant un squelette à partir de radiographies.

Peinture à partir d’une photo d’eux- mêmes.
Réalisation d’un bonhomme en mouvement à partir d’une photo ou du pantin en bois de la classe. (GS)


Puzzles de leur corps à partir de photos prises par leurs camarades.
Puzzles de leur corps à partir de photos prises par leurs camarades.


Réalisation d’un bonhomme avec différents matériels + prise en photo de leurs travaux.


La photo du portrait est placée sous un verre. Celui-ci est peint au rouleau. Avec son doigt, l’élève retrace les parties de son visage sur le verre, ce qui enlève la peinture. Puis on applique une feuille blanche pour imprimer le portrait dessus. (PS)


Photos des élèves en activité.
Photos des élèves en activité.


Aspects techniques
Les élèves étaient impatients à l’idée d’utiliser les appareils photos. La plupart des GS en avaient déjà utilisé un. Les règles de sécurité et de fonctionnement ont rapidement été intégrées.
Pour les PS, il a fallu souvent les aider pour tenir l’appareil et pour le cadrage. Après plusieurs essais, les photos étaient moins floues.

Aspect humain
Ravis d’avoir des appareils photo à leur disposition, ils avaient tout le temps envie d’immortaliser leurs travaux ou leurs camarades. Ils étaient fiers de voir les photos qu’ils avaient prises imprimées (supports pour affiches collectives ou travaux d’élèves).

Aspect pédagogique
A partir d’un matériel innovant, les élèves ont pu construire une meilleure image de leur corps. Ils sont désormais capables de nommer les parties du corps et ses articulations. Nous avons également pu travailler sur le langage à partir de photos des élèves en activité, de l’utilisation de l’appareil photo ou encore lors de la passation des consignes ou bilans des ateliers.

Floriane Barthélémy, professeure des écoles
École maternelle Les alouettes, Carrières sur Seine (78)

Matériel prêté dans le cadre de Créatice