Baladodiffusion pour l’apprentissage de l’anglais en CM1/CM2
Ecole élémentaire Les Trianons de Rueil-Malmaison (92)

Publié le

Utilisation d’une mallette de baladodiffusion pour travailler la compréhension orale en langue vivante.

Isabelle Grundy a expérimenté, du 4 mai au 21 juin 2015 dans une classe de CM1/CM2, l’utilisation d’une mallette de baladodiffusion Linux pour travailler la compréhension orale en anglais.

Nous vous proposons ci-dessous son retour d’usage.

Utilisation de la mallette dans le cadre de l’apprentissage de l’anglais dans une classe de CM1/CM2 de 26 élèves.

Techniquement

  • Après une heure d’explication avec une personne de l’Atelier Canopé, je pensais avoir tout compris.
    Il faut compter plusieurs heures pour vraiment s’approprier le matériel qui parfois en plus, sans doute du fait des divers prêts, ne se trouve pas au mieux de ses possibilités.
  • J’ai rencontré plusieurs difficultés.
    • Comprendre qu’il fallait brancher les baladeurs MP4 les uns après les autres pour qu’ils soient reconnus car, si l’un d’eux n’était pas reconnu, cela bloquait toute possibilité de chargement de fichiers, ce qui augmente le temps de diffusion ou de suppression des fichiers des baladeurs.
    • Je n’ai pas pu utiliser les deux hubs en même temps car de faux contacts s’établissaient alors.
    • Les baladeurs n’étaient pas complètement vidés et les enfants tombaient régulièrement sur des enregistrements non désirés. Il a fallu que je les vide un par un pour aller voir dans chaque dossier les fichiers indésirables.
    • Un baladeur s’est tout à coup refusé à fonctionner.
    • Les utilisateurs des baladeurs ont soudainement disparu.
  • Du fait de la lourdeur de la mise en place des fichiers sur les baladeurs, j’ai utilisé ces appareils une fois par semaine pour des écoutes soit de chansons, soit de courts descriptifs enregistrés par mon mari anglais sur des sujets bien ciblés dont on parlait en parallèle en classe.
  • J’ai utilisé ces appareils en demi-groupe afin d’aider les enfants qui se perdaient parfois dans les fichiers ou qui pouvaient avoir besoin d’aide. L’autre demi-groupe était dans une autre activité (jeux en anglais).
  • Il est arrivé également de faire une utilisation en classe entière.
  • Je n’ai pas utilisé les enregistrements des enfants car j’ai manqué de temps.
  • L’idéal serait quand même d’avoir ce type de matériel à l’année.

Apport pédagogique de cet outil

  • Nouveauté et modernité qui plaisent beaucoup aux enfants. Les enfants étaient très heureux de participer à cette expérience.
  • Une très grande concentration de leur part pendant vingt à trente minutes sur l’écoute de la langue dite par un natif, ce que l’on n’obtient pas avec l’écoute d’un CD en classe ou même pendant le cours d’anglais.
  • La possibilité pour eux d’écouter plusieurs fois leur permet d’affiner leur compréhension.
  • J’ai donné des questionnaires (voir document ci-dessous) à remplir au fur et à mesure de leur écoute. Cela m’a vraiment permis d’identifier les élèves qui étaient très à l’aise et ceux pour lesquels la compréhension était encore difficile.

  • J’ai aimé la possibilité de pouvoir faire écouter des textes en rapport direct avec les leçons vues en classe avec l’opportunité de faire mes propres enregistrements que chaque élève peut écouter avec une bonne qualité de son.
  • J’ai pu montrer la mallette et en expliquer l’usage que j’en faisais à des collègues au cours d’une animation pédagogique en anglais faite sur ma circonscription (12).
  • Mes collègues de l’école ont semblé très intéressées et je pense que certaines vont essayer de faire un emprunt.
  • L’achat d’une mallette pour l’école serait sans aucun doute un gros investissement et donc le prêt un bon moyen de pouvoir l’utiliser.

Retour sur l’intérêt des élèves pour l’utilisation de cet outil

  • J’ai donné un questionnaire (voir ci-dessous) aux élèves en début de dernier cours sans en avoir parlé auparavant. Leurs réponses sont donc spontanées.
  • Tous sans exception ont aimé utiliser les baladeurs MP4. Ce qui ressort est :
    • la nouveauté : « on fait le travail différemment » ;
    • une meilleure écoute (claire) ;
    • « On est seul et pas dérangé par les autres » ;
    • « On peut s’enregistrer » ;
    • « On peut réécouter si on n’a pas compris » ;
    • « On peut améliorer son accent ».
Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Retour sur le ressenti des familles

Les parents ont senti que les enfants aimaient et sur le questionnaire donné ont indiqué que :

  • cela permettait aux enfants d’améliorer leur accent ;
  • cela permettait aux enfants de progresser à leur rythme ;
  • ce matériel offre une meilleure écoute ;
  • la nouveauté leur plaisait.
Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Conclusion

  • Malgré la lourdeur des premières manipulations des outils et logiciels, ce matériel est un réel plus pour l’apprentissage d’une langue en classe, en permettant une écoute individuelle claire que l’on peut recommencer autant de fois que l’on veut. Il permet de compléter parfaitement l’apprentissage des notions vues en classe et d’améliorer considérablement l’accent des élèves, offre une écoute individuelle de la langue dite par un natif soit en recueillant des interviews soit en prenant ce qui existe déjà sur de nombreux sites internet.
  • Ce support engendre une telle concentration de l’élève sur le moment que cela vaut beaucoup de leçons collectives.
  • Enfin la nouveauté et le fait d’utiliser un outil de leur temps induisent chez les élèves une grande motivation qui va considérablement faciliter leur envie d’entrer dans les apprentissages de la langue.

Isabelle Grundy, professeure des écoles à l’école élémentaire Les Trianons de Rueil-Malmaison.
Emprunt réalisé dans le cadre de Créatice