Mallette de baladodiffusion en anglais en école élémentaire
Ecole élémentaire Albert Samain de Magny-les-Hameaux (78)

Publié le

Utilisation d’une mallette de baladodiffusion pour travailler la compréhension et l’expression orales en anglais.

Nathalie Coléno a expérimenté, en mars et avril 2015 dans des classes de CE2, CM1 et CM2, l’utilisation d’une mallette de baladodiffusion Balibom pour travailler la compréhension et l’expression orales en anglais.

Nous vous proposons ci-dessous son retour d’usage.

Aspects techniques

J’ai emprunté une mallette de baladodiffusion Balibom contenant 21 baladeurs MP3 et deux baladeurs MP4.
Le logiciel Balibom est très simple à utiliser, il permet de distribuer et récupérer des fichiers très facilement. Il est également possible de créer des groupes de baladeurs ce qui permet de différencier les supports proposés aux élèves.
La prise en main de ce nouvel outil par les élèves a été assez rapide. Ils ont réussi sans difficulté à retrouver et lire les fichiers MP3 proposés, à arrêter la lecture et à revenir en arrière. Il a fallu un peu plus de temps pour qu’ils arrivent tous à s’enregistrer, à réécouter leurs enregistrements et à effacer ceux qu’ils ne souhaitaient pas garder.
Les micros intégrés aux appareils permettent de réaliser des enregistrements de bonne qualité même avec un peu de bruit autour.


Aspects humains

Les élèves se sont montrés très motivés et se sont beaucoup investis dans les activités proposées. Plusieurs d’entre eux ont fait part d’une certaine appréhension avant de réaliser leurs premiers enregistrements mais tous se sont finalement pris au jeu.
J’ai eu l’occasion de présenter le fonctionnement de la mallette lors du 2ème conseil d’école. Les parents se sont montrés intéressés par l’arrivée de ce nouveau matériel dans les classes et ont accepté de fournir des casques.
Les collègues ont trouvé un réel intérêt pédagogique à l’utilisation des baladeurs même si elles n’ont pas eu le temps de se servir de la mallette dans leur classe.


Aspects pédagogiques

J’ai utilisé les baladeurs dans ma classe de CE2 mais également dans les classes de CM1 et de CM2 dans lesquelles j’interviens pour l’anglais.
Dans toutes les classes, il s’agissait de travailler deux compétences : comprendre à l’oral et parler en continu.
Dans chaque niveau, la découverte de comptines, de chants ou de dialogues reprenant du vocabulaire et des structures déjà connus a été systématiquement réalisée avec les baladeurs.

Un travail plus spécifique a ensuite été mis en œuvre dans chaque classe.

-  Avec les CE2 :
Nous avons travaillé autour de l’album « Brown Bear, Brown Bear, What do you see ? » d’Éric Carle.
J’ai créé des fichiers MP3 pour travailler la compréhension orale. Les élèves avaient pour chacune des activités proposées une fiche d’écoute à compléter.
Ils ont également enregistré une histoire à la manière de « Brown Bear » qu’ils avaient inventée et écrite. Les enregistrements produits seront ensuite intégrés à la version numérique de leur livre qui sera réalisé avec Didapage.

-  Avec les CM1 :
Nous avons travaillé sur le thème de la nature et des animaux.
Les élèves ont enregistré une poésie qu’ils avaient écrite avec l’aide de l’assistante étrangère.
Ils ont illustré leur poésie, les dessins ont été regroupés sur plusieurs affiches.
Chaque élève a ensuite écouté quelques enregistrements produits par des camarades et a dû retrouver le dessin correspondant à chacun d’entre eux.

-  Avec les CM2 :
Le travail a été identique à celui réalisé avec les CM1 mais le thème abordé était la description physique.
Avec cette classe, j’ai également réalisé mes évaluations avec les ressources numériques mises à disposition sur Internet.


En résumé

L’utilisation des baladeurs est un réel plus pour l’enseignement de l’anglais.

-  Pour les élèves
Ils peuvent écouter les documents à leur rythme, arrêter, revenir en arrière autant de fois que nécessaire.
La prise de parole est facilitée et dédramatisée.
L’autoévaluation est favorisée puisque chaque élève peut réécouter ses enregistrements, les refaire s’il le juge nécessaire et sélectionner ceux qu’il souhaite proposer à l’enseignant. Il peut également se rendre compte des progrès qu’il a réalisés.
Les élèves prennent ainsi, petit à petit, confiance en eux et en leurs compétences, en particulier les élèves timides ou en difficulté.

-  Pour l’enseignant
Il peut évaluer plus précisément le niveau de ses élèves mais aussi gérer l’hétérogénéité de sa classe puisque des documents différents peuvent être distribués sur les baladeurs.
Il peut également apporter une aide plus ciblée à chaque élève en écoutant avec lui les enregistrements produits.

Mais le temps passé à la recherche et à la création de documents adaptés ainsi qu’à l’écoute des enregistrements des élèves peut s’avérer très long.
Au sein de la classe, il est difficile de dégager du temps pour écouter avec chaque élève les enregistrements qu’il a réalisés.

Néanmoins, le bilan reste positif. J’envisage de faire une nouvelle demande de prêt l’année prochaine.


Nathalie Coléno, professeure des écoles à l’école élémentaire Albert Samain de Magny-les-Hameaux
Emprunt réalisé dans le cadre de Créatice