L’ASSR avec les boitiers : comme au code de la route Collège Georges-Pompidou, Orgerus (78)

Publié le

Impliquer les élèves dans les épreuves ASSR en 5è et 3è, avec un déroulement proche de celui du code de la route.

Suite à l’emprunt de mallettes de boîtiers d’expression, ces deux dernières années, le collège Georges-Pompidou a investi dans cet équipement.
Pour la 3e année consécutive, les élèves de 5e et de 3e ont passé les épreuves ASSR avec des boitiers. Les élèves de 3e avaient, pour la plupart, déjà passé l’ASSR1 sur boîtiers il y a deux ans.

Les conditions pratiques

  • Une journée (6 heures) pour les 3e, une autre journée pour les 5e, consacrées à ces épreuves.
  • La salle multimédia réquisitionnée pour l’occasion (cette année, dans des bâtiments préfabriqués en raison des travaux importants dans le collège).
  • Un ordinateur avec haut-parleurs, relié au vidéoprojecteur pour la projection de l’épreuve-vidéo. Un autre ordinateur, portable, pour la saisie des résultats en fin de séance, et l’édition des attestations-diplômes.
  • Une mallette de 40 boitiers Quizco.

Le déroulement

  • Le planning avait été défini au préalable par la direction du collège. Les classes se sont succédé dans la salle multimédia, encadrées d’une part par le professeur prévu selon l’emploi du temps et par un professeur référent numérique.
  • L’épreuve est présentée aux élèves, le contexte de l’examen est expliqué, les consignes sont données, tant pour l’enchaînement des questions/réponses, que pour le fonctionnement du boîtier.
  • La vidéo est projetée. Les élèves répondent aux questions au fur et à mesure sur leur boîtier.
  • Les élèves voient leur score sur le boitier en fin d’épreuve.
  • Les élèves viennent montrer leur score au professeur référent numérique qui le saisit sur l’ordinateur, puis quittent la salle.
  • Entre deux passages de classes, le professeur référent numérique actionne la macro Excel qui permet d’établir la liste des admis/ajournés , et les attestations de réussite pour les admis.
  • Une fois les deux épreuves terminées, la direction transmet aux professeurs principaux le corrigé des épreuves, qui sera commenté en classe.
  • La note obtenue à l’épreuve sera également comptabilisée pour ce trimestre en Éducation civique.
  • Pour les élèves ajournés à cette épreuve (score strictement inférieur à 10/20), une épreuve de rattrapage sera proposée en mai, sur le même modèle.

Voici quelques témoignages d’élèves de 3e.

  • L’épreuve n’était pas très dure, ni trop facile. Les boîtiers, c’était bien, c’est mieux que sur papier, je trouve ça plus pratique. Pendant l’épreuve j’avais un peu peur d’avoir une mauvaise note, je stressais un peu. Après l’épreuve j’étais soulagée, car j’ai eu la moyenne. (Laura)
  • C’est instructif sur boîtier, c’est plus intéressant que sur feuille. Les questions sont plutôt dures, mais quand on est préparé, ça va. C’est plutôt stressant au départ, puis quand on voit la note on est soulagé. Il faut être bien concentré pour ne pas rater le début des petites vidéos. (Maeve)
  • Je trouve que l’épreuve est beaucoup plus dure que sur les entraînements. J’ai fait une vingtaine d’entraînements et je pense que je n’y serais pas arrivée sinon. J’aime bien la façon de passer l’épreuve. Je trouve que les boîtiers sont bien, et mieux que les feuilles. J’étais très stressée pendant l’épreuve et j’avais chaud. Après l’épreuve, j’étais soulagée d’avoir réussi, mais déçue de ne pas avoir plus de points alors que je m’étais beaucoup entraînée. (Manon)
  • J’ai trouvé que l’épreuve était assez simple. Pendant l’épreuve, j’avais un peu peur, malgré le fait que je savais que j’allais la réussir. Après l’épreuve, j’ai été soulagé, et je me suis senti "débile" d’avoir eu peur. (Eliott)

Voici les questions qui leur ont été posées :

  • Qu’avez-vous pensé de l’épreuve ASSR ?
    L’épreuve était un peu rapide. (Alice)
    C’était assez simple (Elliot)
    L’épreuve était bien organisée (Antonin)
    C’était facile, mais parfois les questions étaient dures à comprendre (Daphné)
  • Qu’avez-vous pensé de la façon de passer cette épreuve ?
    L’utilisation des boîtiers de réponse était une bonne idée. Il y avait assez de temps pour répondre aux questions. (Maroussia)
    Les boîtiers étaient sympas à utiliser (Alice)
    Je trouve que c’est bien de faire l’épreuve à l’aide d’un boîtier, ça nous laisse plus de temps pour réfléchir car il n’y a pas à écrire après. (Antonin)
  • Qu’avez-vous ressenti pendant l’épreuve ?
    J’étais détendu, parce que c’était simple (Hamza)
    J’étais stressé, j’avais peur d’oublier une question ou de me tromper (Arthur)
  • Qu’avez-vous ressenti juste après l’épreuve ?
    J’étais content, car j’ai eu une bonne note. (Hamza)
    Pendant l’épreuve j’étais stressée, et je pensais que j’avais réussi, et après j’ai été très déçu, parce que j’ai raté. (Anonyme)
    J’étais contente et soulagée (Daphné)
    Après l’épreuve, je me suis rendu compte de mes erreurs (Alice)

Isabelle Perucho, professeure de mathématiques
Collège Georges-Pompidou, Orgerus (78)