Des baladeurs au lycée en cours d’anglais Lycée Van-Gogh, Ermont (95)

Publié le

Le baladeur, outil libérateur de la parole en LV.

Madame Kmiecik, professeure d’anglais au lycée Van-Gogh, à Ermont, a emprunté une mallette de baladeurs. Voici son témoignage.

J’ai fait bénéficier mes cinq classes des lecteurs MP4 durant douze semaines, aussi bien en compréhension orale qu’en expression orale en classe, qu’il s’agisse de prise de parole en continu ou d’interaction orale.

Une écrasante majorité d’élèves, de la seconde à la terminale, a grandement apprécié l’expérience innovante. Outre son aspect inédit aiguisant la curiosité et brisant une certaine routine, les apprenants ont notamment souligné la fonction libératrice de l’outil qui permet d’aller à son propre rythme en jouissant d’une pédagogie véritablement différenciée. Ils ont également pu s’exprimer sans avoir l’impression de se mettre en danger. Ils ont mis en exergue le gain de temps et l’efficacité des baladeurs lors des activités d’expression orale, chaque élève pouvant bénéficier d’une correction personnalisée et exhaustive de ses productions. En somme, les lecteurs mp4 ont permis d’accroître la concentration et la motivation de beaucoup.

L’intérêt du dispositif perçu par les élèves est bien entendu partagé par le professeur, qui apprécie de suivre pas à pas la progression de chacun de ses élèves. Si le travail de correction se trouve décuplé (on saisit chaque occasion pour que les élèves s’enregistrent !), on éprouve beaucoup de satisfaction à voir évoluer les apprenants et à découvrir des talents que l’on ne soupçonnait pas nécessairement dans le contexte du cours traditionnel. Le dispositif présente en outre l’avantage inestimable de pouvoir contrôler les conditions de production des élèves et donc d’éliminer totalement l’écrit oralisé.

Même si le bilan global est tout à fait positif et gratifiant à la fois pour les élèves et le professeur, on notera la difficile prise en mains de l’imposante mallette. Si lorsque tout fonctionne correctement, les opérations de transfert de documents ne prennent en tout et pour tout qu’une dizaine de minutes, il fallait en réalité être souvent bien plus patient. C’est peut-être la raison pour laquelle j’ai été le seul professeur à utiliser la mallette, les éventuels problèmes ayant suscité des craintes chez les collègues de langue à qui j’avais présenté l’outil. J’ai toutefois bénéficié d’un support technique de qualité.

Exemples d’activités/tâches finales mises en œuvre :

  • Seconde : enregistrer une piste d’audioguide sur un monument new-yorkais
  • Première ES : enregistrer sous la forme d’un journal intime le témoignage d’une figure du mouvement pour les droits des Noirs aux Etats-Unis, imiter les schémas intonatifs de Barack Obama lors de son discours d’investiture
  • Première L : raconter un conte à la manière des Amérindiens, incarner un guide de musée, doubler des scènes de films, faire la voix-off d’une bande-annonce
  • Terminale S : présenter les notions culturelles au programme dans la perspective des ECA du baccalauréat, réaliser l’interview d’un scientifique

Témoignages d’élèves :

Sandra, 1ère L « Le fait d’avoir eu des MP4 au lycée et d’avoir pu travailler avec m’a semblé très intéressant. Cela nous a permis d’enrichir notre langue, de pouvoir parler en continu, de voir si nous pouvions improviser rapidement. Pour ma part, c’était dur vu mon niveau, mais j’ai essayé et il est vrai que c’était tout autant intéressant qu’amusant. Le seul point négatif c’était de ramener nos propres écouteurs ce qui fait qu’on peut les oublier parfois. »

Marion, 1ère L « L’expérience avec les MP4 a été originale. Le fait de pouvoir faire notre passage à l’oral seul, pas devant toute la classe, mais aussi le fait de pouvoir recommencer si l’on se trompait, on avait le droit à plusieurs essais. Nous pouvions également nous ré-écouter à la fin de notre enregistrement, pour pouvoir entendre notre prononciation. Avec les lecteurs MP4, nous gagnons du temps, car sinon nous devions tous passer devant la classe, et on aurait perdu plusieurs heures de cours. »

Léa, 1ES « Quand on parle, on ne se rend pas forcément compte des fautes qu’on fait. Quand on s’écoute avec le MP4, c’est frappant. »

Avener, 1ES « J’ai apprécié avoir fait partie de ces privilégiés dans l’utilisation de la mallette de baladodiffusion. C’est un outil utile, qui fait progresser, notamment dans la compréhension orale. Je vous conseille de continuer à développer cette idée. C’est une utilisation simple et pratique, qui peut se réutiliser à chaque cours. J’espère pouvoir en bénéficier pour les prochaines années. »

Productions d’élèves :

Ashley, 1L, bande - annonce du film Once upon a time in America
Victoria, 1L, conte à la manière amérindienne
Sonia, 1L, présentation d’un tableau de Hopper
Sophia, 1ES, journal intime de l’enfant dans le poème « Merry-go-round » de Langston Hughes
Babacar, TS, « Warriors » d’Imagine Dragons
Adrien, TS, présentation de la notion « L’idée de progrès »

Madame Kmiecik, professeure d’anglais
Lycée Van-Gogh, Ermont (95)

Matériel prêté dans le cadre de Créatice