Boîtiers d’expression et élections des délégués élèves
Collège Maryse Bastié, Vélizy-Villacoublay (78)

Publié le

Utilisation de boîtiers d’expression pour la tenue des élections des délégués élèves.

Emmanuelle Dohen a expérimenté, du 1er septembre au 13 octobre 2014, l’utilisation des boîtiers d’expression eInstruction CPS pour la tenue des élections des délégués élèves.

Nous vous proposons ci-dessous son retour d’usage. Le tutoriel cité plus loin se trouve en document joint en bas de l’article.

Dans le cadre du projet d’établissement, mettant l’accent sur les usages du numérique, nous avons décidé d’organiser un vote électronique pour les élections des délégués élèves.

Les objectifs étaient les suivants :

  • développer chez les élèves l’usage d’outils numériques diversifiés ;
  • favoriser la participation des élèves aux opérations de vote ;
  • faire découvrir l’outil aux équipes enseignantes, notamment dans l’optique de la préparation et du passage des épreuves de l’ASSR, ou d’autres projets.

1. Prise en main du matériel

Dès le retrait du matériel, la prise en main est facilitée par la démonstration proposée. De plus, un tutoriel nous a été communiqué dès le lendemain du retrait, reprenant les principales étapes de l’installation et du déroulement du vote.
Les boîtiers s’utilisent simplement à l’aide d’un ordinateur et d’un vidéoprojecteur, ne requérant pas de configuration particulière.

L’utilisation est simple :

  • il faut en premier lieu télécharger et installer le logiciel Flow ;
  • une fois le dongle branché sur le port USB de l’ordinateur, il suffit d’allumer les boîtiers et d’entrer le numéro de canal proposé pour la communication boîtiers-PC fonctionne ;
  • dans le cadre d’une élection de délégués, il n’est pas nécessaire de préparer à l’avance des questions.

Les essais que nous avons préalablement réalisés nous ont permis de lever certaines inquiétudes :

  • les élèves ne peuvent pas voter 2 fois par tour ;
  • le logiciel Flow permet d’afficher le nombre de voix obtenu par chaque candidat, exprimé également en pourcentage, ce qui permet un gain de temps très appréciable pour le dépouillement.

2. Déroulement des élections

Le planning prévoyait une plage horaire de 30 minutes par classe pour les opérations de vote proprement dites.
Le travail préalable (sensibilisation au rôle de délégué, déclaration de candidature...) avait été pris en charge par le professeur principal lors d’une séance de vie de classe.

Une fois la classe arrivée dans la salle, les élèves étaient accueillis par la CPE.

  • Les candidats prenaient la parole une dernière fois pour présenter leur profession de foi. Ce temps permettait également de signaler les candidatures de dernière minute.
  • Les noms de chaque candidat (et du suppléant) étaient inscrits au tableau, et un numéro leur était attribué pour le vote.
  • Le fonctionnement du vote était expliqué : le vote se formule en saisissant sur le boîtier le numéro correspondant au candidat souhaité. Il faut ensuite valider par la touche « Entrée ». Cette procédure a été très rapidement comprise par les élèves, familiers de ce type d’opération vue notamment lors des émissions de télévision.
  • Un temps de 2 minutes était programmé pour le vote, ce qui s’est révélé largement suffisant.
  • Le pourcentage de votes exprimés s’affichait en temps réel à l’écran, et pouvait être suivi par la classe via le vidéoprojecteur.
  • Une fois le temps écoulé, les résultats s’affichaient.
  • L’opération était renouvelée de la même manière pour le second tour.

Le professeur principal remplissait au fur et à mesure le procès-verbal.

3. Bilan

L’accueil réservé à ce mode d’organisation a été largement positif, tant de la part des élèves que des adultes.
Ces derniers mettent en avant le gain de temps passé aux opérations de dépouillement et de calcul des pourcentages. Ce temps est plutôt mis à profit pour la préparation des élections et des candidats.
Ils ont confiance dans les résultats.
En revanche, les professeurs n’imaginent pas utiliser ce type d’outil dans le cadre de leur pratique pédagogique. Ils seraient tout de même intéressés par une présentation d’outils du même type afin de se familiariser avec eux.

Les élèves, tous niveaux confondus, ont une opinion très favorable de l’opération.
Ils estiment à 94% que l’utilisation des boîtiers est facile, à 84% qu’elle est pratique.
Le temps imparti pour les explications était suffisant pour 80% d’entre eux, voire trop long (12%). 7% des élèves auraient cependant souhaité bénéficier d’explications plus développées.

Le point délicat révélé par cette expérience concerne la confiance des utilisateurs élèves : seulement 65% des élèves déclarent avoir confiance dans ce moyen de vote. La raison réside principalement dans le manque de confidentialité de l’outil. Il faudra donc réfléchir à une configuration de salle permettant à chacun de saisir son vote sans que son voisin ne puisse voir son choix. Il est à noter que le problème est le même lorsqu’on utilise des bulletins de vote papier dans une salle de classe.
De plus, certains notent qu’il n’est pas possible avec ce système de voter pour un non-candidat.

Enfin, 88% des élèves souhaiteraient étendre l’utilisation des boîtiers à d’autres occasions, notamment les autres élections organisées au collège.

Conclusion

Le bilan de l’opération est dans l’ensemble largement positif. Tous les usagers ont apprécié la simplicité d’utilisation du système.
Le point le plus souvent mis en avant est la baisse du temps passé à des opérations fastidieuses telles que le dépouillement et le comptage des votes.
Les parents d’élèves ont également fait part de leur vif intérêt pour l’expérience.

Pour renouveler l’expérience dans les meilleures conditions, il nous faudra réfléchir à de meilleures conditions de confidentialité.

Annexe : principaux résultats de l’enquête auprès des élèves

352 élèves ont répondu à l’enquête.

1. Comment avez-vous trouvé l’utilisation de ces boîtiers ?

facile :

pratique :

2. Pour une élection ou un sondage, préférez-vous utiliser :

3. Avez-vous confiance lorsque vous utilisez les boîtiers ?

4. Souhaiteriez-vous utiliser les boîtiers à d’autres occasion ?

Emmanuelle Dohen, principale-adjointe du Collège Maryse Bastié de Vélizy-Villacoublay
Emprunt réalisé dans le cadre de Créatice