Enregistreurs et Projet Radio Collège Marcel-Pagnol, Le Plessis-Bouchard (95)

Publié le

Montage des chroniques réalisées par les élèves.

Mme Poulain et Mme Lemonnier, du collège Marcel Pagnol du Plessis-Bouchard ont utilisé dans le cadre de leur projet radio des enregistreurs numériques (disponible sur cette page ).

Voici leur témoignage au sujet de cette expérimentation.




BILAN de l’utilisation

Nous avons utilisé les enregistreurs dans le cadre du projet radio que nous avons mis en place avec nos 4 classes de 3e.
Depuis janvier, les élèves ont écrit une chronique, une interview, un reportage…. en rapport avec un thème choisi avec eux en début d’année (le Brésil, le Hip hop, les Jeux vidéo, le Handicap)
En mars, nous avons commencé les enregistrements : les interviews ont commencé, les chroniques ont été enregistrées dans des conditions se rapprochant de celles du studio, dans une petite pièce fermée du CDI.
Nous en sommes aujourd’hui à la phase du montage des chroniques et nous prévoyons un enregistrement final avec les animateurs pour relier toutes les rubriques en juin.
Notre radio se nomme RADIO CMP et possède déjà son jingle.

Aspects techniques

Les enregistreurs furent très simples à utiliser pour les enseignants comme pour les élèves.
L’utilisation des casques fut primordiale et faisait encore plus « professionnel ». La formation à laquelle Mme Poullain et moi-même avons pu participer en janvier autour de la prise de son, à la MDE 95 a été très utile pour bien connaître les machines et éviter un grand nombre d’erreurs (utilisation de la bonnette, du casque, conseils techniques...).
Nous avons apprécié la facilité d’utilisation pour transférer les données vers un ordinateur et les sauvegarder.

Aspect humain devant l’expérience innovante

Le projet radio a, dès le début, enthousiasmé nos élèves de 3e ainsi que leurs parents. Ils étaient enthousiastes à l’idée de travailler différemment. Toutefois, le travail de préparation leur a semblé lourd, même s’il s’agissait d’un travail de groupes. L’utilisation des enregistreurs en mars a remobilisé les troupes et donné un aspect plus professionnel à notre projet.
Les collègues ont apprécié nos interventions et nous ont facilité l’accès à leurs cours ou à leur club, certains se sont volontiers prêtés au jeu de l’interview. M.Faure, enseignant en musique, nous a aidés pour l’étape montage des sons.
Seules, Mme Poullain et moi avons eu accès aux enregistreurs. Nous avons accompagné les élèves pour les interviews ; si nous ne pouvions venir, les élèves ont utilisé leurs téléphones portables pour prendre le son qui reste de qualité.
Lors des enregistrements « studio », les élèves ont pris en main les enregistreurs et en étaient très fiers.
Les fichiers sons récoltés ont été envoyés aux élèves qui doivent maintenant faire un travail de montage avec Audactiy.
Les enregistreurs nous ont donc motivés et ont rythmé et accéléré nos travaux puisque nous devions les rendre rapidement.

Aspect pédagogique

Préparer son texte pour le dire, le répéter, s’enregistrer, s’habituer à sa voix… furent des activités très enrichissantes et innovantes dans nos cours de Français.
Les interviews et les reportages ont aussi demandé un gros travail de préparation : les élèves ont pu comprendre combien il était important d’organiser une rencontre, de poser des questions pertinentes, de mettre en confiance l’interviewé pour obtenir de belles réponses, ou encore de bien choisir le lieu et le moment de l’interview…
Je pense que je recommencerai cette expérience qui force les élèves à mieux écrire, à mieux lire et dire, à mieux écouter et respecter celui ou celle qui parle ou qui nous écoute.
L’aspect technique a valorisé leurs connaissances en informatique et a permis de valider plusieurs compétences B2i.


Vous pouvez écouter un exemple de flash info ci-dessous.


Estelle Lemonnier, professeure de lettres modernes
Collège Marcel-Pagnol, Le Plessis-Bouchard (95)

Matériel prêté dans le cadre de Créatice