Écriture d’un scénario et tournage d’un film en CM2 École Érik Satie, Montigny le Bretonneux, 78

Publié le

Écriture du scénario, réalisation, montage. Un film : « Tout pour des bonnes notes ! »

Un projet pédagogique autour d’une production vidéo, prêt d’une mallette.
Voici le témoignage d’Ingrid Deneuve, professeure à l’école élémentaire Érik-Satie, à Montigny le Bretonneux, en Yvelines.
En parallèle de la participation de la classe à « École et cinéma » , nous avions comme projet d’une part la réalisation collective d’un film par les élèves et d’autre part la production d’un film d’une séquence de danse réalisée en EPS à la manière du projet « Rosas ».
Avant de commencer à travailler sur le scénario, nous avons travaillé sur l’histoire du cinéma et observé les « techniques » de tournage des films visionnés au Grenier à sel de Trappes.
Les élèves ont tout d’abord écrit le scénario par étapes ; à chaque étape les élèves votaient pour choisir la suite du scénario parmi les idées rédigées par les élèves. La rédaction terminée, les élèves, par petits groupes ont réalisé le storyboard correspondant à chaque partie du scénario puis géré le tournage de la partie qui leur était octroyée.

Nous avons surtout utilisé l’appareil photo car le caméscope n’offrait pas une qualité d’image suffisante pour être « agrandie ».
J’ai réalisé le montage moi même avec un logiciel libre. Ce travail demande du temps et la durée d’emprunt du matériel était trop limitée pour moi, les élèves ont donc finalement continué à filmer avec mon propre matériel (appareil photo) et je gère le montage sur l’ordinateur de la classe. Nous visionnons sur TNI les séquences filmées pour pouvoir valider les scènes tournées (vérifier les problèmes de cadrage, de mouvements, de champs ….) avant de les intégrer au montage.

Les élèves étaient très content de voir la mallette arriver même s’ils s’attendaient à voir arriver une « vraie » caméra ! La motivation a été grandissante en voyant ce que l’on pouvait leur prêter. Les élèves ont utilisé le matériel avec sérieux et responsabilité. Leur rôle dans le projet a pris toute son importance quand ils ont commencé à tourner. Les parents dans leur grande majorité ont également apprécié le projet que j’avais exposé à la réunion de rentrée. Des parents ont même accepté de m’aider si j’avais des difficultés à réaliser le montage puisque je m’attelais à cet exercice pour la première fois, mais les logiciels sont en fait très faciles à utiliser.

Nous terminons le tournage et le montage, ensuite un visionnage sera organisé à l’école pour les parents et un DVD du projet sera donné aux élèves.

Le film s’appelle « Tout pour des bonnes notes ! »


Voici le scénario rédigé par la classe :

Mr et Mme Smith s’énervent contre leur fille Lucie à cause de ses mauvais résultats aux évaluations, elle n’a que des Z-.
Elle arrive à l’école. Les élèves montent en classe.
Lucie en passant à côté du bureau de la maîtresse, voit la prochaine évaluation d’histoire dépasser du cartable de cette dernière. Elle la récupère discrètement.
Le lendemain, Lucie n ’arrivant pas à répondre aux questions de l’évaluation, répond n’importe quoi au stylo plume et décide d’enlever Bernard, le meilleur en histoire, au moment de la récréation pour avoir les bonnes réponses au contrôle.
Au moment de descendre en récré, elle lui pose des questions d’histoire pour qu’il soit le dernier à descendre avec elle.
Arrivés au bas des escaliers, elle actionne une trappe et Bernard se retrouve enfermé dans un cagibi de l’école.
Lucie le rejoint , l’assomme, le bâillonne et le ligote. Elle le libèrera en échange des réponses au contrôle. Elle lui tend la feuille et un stylo effaceur .
Un peu sonné par sa chute, Bernard voyant les mauvaises réponses rédigées par Lucie ne peut s’empêcher de tout corriger !!!
Lucie est ravie et le libèrera en échange de son silence, elle promet de lui offrir un beau livre d’histoire. Il promet de ne rien dire tout en croisant les doigts dans son dos !
Ils rejoignent les autres élèves en récréation. Retour en classe, la maîtresse distribue l’évaluation , les élèves commencent à travailler. Lucie échange sa feuille cachée dans sa case contre celle corrigée par Bernard.
Au moment de la correction pendant une récréation, la maîtresse fâchée, reconnaît l’écriture de Bernard.
De retour en classe, elle interroge Lucie à l’oral qui répond n’importe quoi. Elle demande à Bernard ce qui s’est passé.
Lucie sachant qu’elle va être punie s’enfuit et tombe à son tour dans la trappe au bas des escaliers !

Un bilan très positif.

Ingrid Deneuve, professeure des écoles
École Érik-Satie, Montigny le Bretonneux (78)

Matériel prêté dans le cadre de Créatice