Des tablettes en EPS : observation de match Collège Paul-Fort, Montlhéry (91)

Publié le

Une autre façon d’aborder l’enseignement de l’EPS en travaillant sur un support numérique : attrayant, motivant et favorisant le développement de l’autonomie dans l’apprentissage.

Bilan du prêt de tablettes numériques, demandé par Nathalie Rousse, professeure d’EPS au collège Paul-Fort, à Montlhéry.

  • Période de prêt : novembre et décembre 2013.
  • Phase administrative traitée par notre gestionnaire et le CRDP (convention…). En amont, nous avons toujours été informés de la mise en place de ce prêt. Très bon accueil. Une personne a pris le temps de montrer le matériel et son utilisation avec démonstration.
  • Pourquoi cette demande de prêt : début juillet 2013, l’équipe EPS a réalisé un stage sur l’utilisation des tablettes numériques en EPS. Suite à ce stage, et afin d’optimiser et de concrétiser ce projet avec les élèves, nous avons opté pour une demande de prêt de tablettes numériques auprès du CRDP de l’académie de Versailles.
  • Mise en place du matériel et 1ères difficultés :
    Où stocker ce matériel ? Comment installer les applications ? Quel projet ?
    Cette utilisation implique un travail collectif. C’est donc sur notre temps de concertation que nous avons découvert et mis en place le matériel : son contenu, le stockage auprès de la gestionnaire du collège, puis le projet. Nous avons fait les choix suivants :
    - travailler sur l’observation des matchs à l’attention des élèves de 3e en basket-ball, en téléchargeant l’application PTB en sport collectif. Le fait d’avoir deux collègues qui travaillaient déjà avec leur tablette personnelle nous a bien facilité la tâche ;
    - travailler sur la vidéo en danse et acrosport.
  • Utilisation avec les élèves :
    L’observation des matchs en sports collectifs se faisait habituellement sur papier. Les élèves sont en binôme. Le bilan prend du temps. L’utilisation de la tablette sur la même observation prend un caractère différent sur plusieurs plans :
    - motivation d’être observateur
    - autre manière de travailler et d’utiliser un support différent
    - retour d’exercice immédiat
    - simplicité d’utilisation et rapidité dans l’exécution de la tâche
    L’utilisation de la photo ou vidéo permet aussi un retour d’exercice immédiat sur un écran confortable et un travail en binôme : l’observation prend du sens et on apprend toujours mieux par les conseils d’un camarade ou plusieurs
  • Limites :
    Pour les professeurs novices, un temps de prise en main est nécessaire pour commencer l’observation.
    Mémoire limitée pour vidéos + photos : ceci implique un transfert rapide des données.
    Si problème informatique, nous pouvons perdre les données et donc le travail élève.
    Les applications nécessitent une connexion Wi-fi pour le transfert des données ou leur utilisation : problème d’accès quand on ne dispose pas du réseau Wi-fi.
  • Conclusion :
    Nous avons passé beaucoup de temps sur l’aspect technique de l’utilisation des tablettes numériques (stockage, fonctionnement, mise ne service, gestion des applications via internet, protection du matériel…) mais ce temps de réflexion collectif était nécessaire. Nous serons bientôt dotés d’un chariot de tablettes numériques. Nous pourrons être ainsi efficaces dans la gestion de ce nouvel outil.
    Quant à l’utilisation des tablettes avec les élèves, c’est une autre façon d’aborder l’enseignement de l’EPS en travaillant sur un autre support : le numérique. Support attrayant, motivant et développement de l’autonomie dans l’apprentissage.

Nathalie Rousse, professeure d’EPS
Collège Paul-Fort, à Montlhéry.

Matériel prêté dans le cadre de CréaTice