Utilisation de deux micros en petite section Ecole Jeanne d’Arc Louveciennes

Publié le

Objectifs :
Développer le langage .
Parler distinctement ; articuler.
Formuler des phrases correctes.

Objectifs :

  • Développer le langage .
  • Parler distinctement ; articuler.
  • Formuler des phrases correctes.

Déroulement :

  • 6 séances réparties sur une période à raison d’un séance par semaine.
  • Après chaque séance, une mise en forme a été faite pour une présentation aux enfants et éventuellement à d’autres classes.

1 : Familiarisation avec le micro
Mise en projet : fabriquer un jeu où l’on devra reconnaître qui a parlé.
Consigne : répéter deux phrases : j’ai passé des bonnes vacances. Je me suis bien reposé(e).

Déroulement : les enfants sont en groupes de 6 et parlent chacun leur tour. Pas de difficulté d’organisation.

Bilan : Niveaux de langage très différents. Certains messages sont incompréhensibles. La consigne s’avère un peu difficile :
mémorisation de 2 phrases
syntaxe : j’ai fait des bonnes vacances ; j’aime bien les vacances...
Je m’ai bien reposé
(pb de deux auxiliaires différents dans les deux phrases ? )

Les enfants sont contents d’utiliser le micro et de s’entendre ensuite. Ils reconnaissent assez bien la voix de celui qui a parlé parmi les 6 autres.

2 : Utilisation en cours de musique : Chanter en donnant de la voix. (suite au spectacle de Noël où les enseignantes avaient remarqué qu’on n’entendait pas du tout les petits. )
Mise en projet : chanter pour faire entendre aux parents nos chansons sur le blog de l’école. (Il faut qu’on nous entende)

Déroulement : demi groupe (12) en salle de musique avec l’intervenante.
Chants connus : une souris verte.
dans le bois (chaque enfant peut proposer une rime)

Bilan : Les enfants chantent très volontiers dans le micro, mais seulement quand le micro est devant eux (trop grand groupe). On entend beaucoup la voix de l’intervenante qui n’a peut-être pas été assez intégrée au projet et qui du coup, comme d’habitude, soutient les petits "parce qu’ils en ont besoin".

La publication sur le blog est appréciée des parents qui découvrent le déroulement de la séance hebdomadaire de musique .


3 : Préparation de l’article hebdomadaire de la classe de PS sur le blog de l’école.
Mise en projet : Cette fois, c’est vous qui allez dire ce que vous faites. Vous pourrez le regarder et l’entendre à la maison.

Déroulement en petits groupes de 6 devant les photos de l’article préparé sur l’ordinateur.
Les enfants parlent volontiers, répondent aux questions qui seront conservées ou non (pour la compréhension) au montage sur audacity.
Les questions doivent être très ouvertes pour que les enfants fassent des phrases. Pour certains, il faut donner un modèle à répéter.

Les enfants ont vu à l’école l’article publié.

4 : Redire un passage d’une histoire connue en faisant parler des marionnettes devant un décor.
Mise en projet : faire un « film » (une présentation power point) pour présenter l’histoire aux autres classes de maternelle.

Chacun à son tour, les enfants font parler la marionnette puis sont pris en photo devant le décor.
Les enfants parlent volontiers sauf une , connaissent bien l’histoire, récitent ou chantonnent la ritournelle.
Plusieurs enfants recommencent pour qu’on les entende mieux après écoute de l’enregistrement et améliorent effectivement.
Plusieurs enfants ne distinguent pas bien les dialogues de la narration et continuent « dit le loup.... »

La pose devant le décor est un peu plus difficile parce que les enfants ont du mal à maintenir les marionnettes droites et les gardent devant eux.


5 : Commenter des photos de la journée de classe en utilisant des phrases grammaticalement correctes
Mise en projet : Faire un album à entendre pour le coin bibliothèque

Les enfants commentent d’eux-mêmes les photos, puis répètent la phrase reformulée par l’enseignante.
La plupart acceptent de répéter, plusieurs fois pour mieux articuler. Un enfant qui avait refusé jusque là de parler au micro se prend au jeu avec plaisir.

Bilan global :
L’expérience a permis à l’enseignante :
d’évaluer précisément le niveau de langage de chacun
d’obtenir que les bons parleurs se taisent pour laisser les autres parler à leur tour.
Tous les enfants ont compris la nécessité de bien s’exprimer pour se faire comprendre.

Fabienne Janin, professeure
École maternelle Jeanne-d’Arc, Louveciennes (78)

Matériel prêté dans le cadre de Créatice