Réalisation vidéo en anglais classe européenne Collège Les-Saules, Guyancourt, 78

Publié le

Un projet vidéo sur le thème de la nourriture et de la cuisine dans les pays anglophones en 4ème section européenne.

Emmanuelle Gaudet Dit Trafit, professeure d’anglais au collège Les-Saules, à Guyancourt, a emprunté une mallette vidéo afin de réaliser son projet de vidéo sur le thème de la nourriture et de la cuisine dans les pays anglophones en 4ème section européenne.
Voici dans un premier temps son projet, et ensuite son témoignage.

  • 1. Projet final
    Réalisation d’une vidéo sur le thème de la nourriture et de la cuisine dans les pays anglophones. Les élèves écrivent un scénario permettant de mettre tout le monde en scène. Le film final sera une juxtaposition d’extraits vidéo tournés au collège dans la cuisine-atelier des SEGPA, de doublage de scène, de montages-photos avec sous-titres…
    La préparation du film permettra d’évaluer l’expression orale continue ou en interaction selon les élèves, mais le film en lui-même ne sera pas évalué, il s’agit d’un projet final permettant de rendre plus concret tout le contenu culturel de cette unité.
  • 2. Mise en œuvre et types de productions
    Les élèves ont déjà travaillé les points de vocabulaire, points culturels…et préparent actuellement le scénario de leur vidéo finale (élaboration de storyboards).
    Après études de vidéos en classe (extraits d’émission télévisées, recettes en ligne de Jamie Oliver…)
    Différents types de production sont attendus : des scènes « classiques » tournées dans les cuisines du collège et au CDI (en collaboration avec la documentaliste et la professeure de HAS du collège) ; des scènes de photomontage (photos de recettes effectuées à la maison par certains élèves volontaires) doublées en classe à l’aide du baladeur iPod (sur le principe du roman photo mais avec de l’audio)…
    Le logiciel Apple de montage vidéo permet des effets de montage très intéressants pour ce projet étant donné les idées des élèves.
    L’utilisation de ces media permet également aux élèves de pouvoir se regarder ou s’écouter et ainsi s’auto-évaluer (évaluation non notée mais formative) avant de pouvoir finaliser le projet.

Voici le scénario (non abouti encore au moment du projet puisqu’en élaboration par les élèves) avec précision du type de « tournage » :

ÉtapesDescriptif
Scène principale Un groupe d’élève joue les colocataires et se demandent ce qu’ils veulent manger.
(Expression orale en interaction)
Ils décident de commander à manger et sortent une série de prospectus.
Au fur et à mesure des propositions, des vidéos apparaissent expliquant ce qu’est le dit plat.
Après chaque « extrait », le groupe donne son avis sur le plat.
Scène filmée en « classique ».
Extrait 1 Recette réalisée à la maison (ou au collège lors d’un atelier si besoin) avec photo des différentes étapes.
Roman Photo doublé oralement en classe avec le baladeur iPod.
Extrait 2 Plat uniquement expliqué, comme une définition donnée.
Scène filmée au CDI – tournage traditionnel.
Extrait 3 Plusieurs plats présentés sous forme d’un concours télévisé (type Top Chef).
Les différents candidats présentent leur plat et sa composition, le jury goûte et se prononce.
Scène tournée au collège en « traditionnel », avec si possible au montage,
une incrustation des remarques des « colocataires ».
Extrait 4 Présentation d’un nouveau plat de façon très ennuyeuse, très lente, vidéo coupée avant la fin.
Vidéo tournée en classe.
Extrait 5 Nouveau plat !
Vidéo accélérée avec musique et récapitulation écrite à l’écran (ingrédients…) ou
Roman photo + audio selon le projet des élèves.
Extrait 6 Dernier plat.
Une simple définition donnée par une personne en expression orale continue.
Vidéo « classique ».

Tout au long de ce tournage, les élèves seront amenés à utiliser le matériel prêté, toujours sous la surveillance d’un adulte bien entendu. Le vocabulaire du tournage ‘Action !’, ‘Cut !’ sera également vu au passage. En ce qui concerne le montage, je comptais le faire moi-même car j’encourage les élèves à utiliser des logiciels gratuits et libres de droits (donc inappropriés ici puisqu’uniquement existants sur Mac).

Retour d’usage

  • Aspects techniques
    D’un point de vue technique, les différents outils à disposition dans la mallette ont tous un « retour » différent selon moi :
    • le caméscope : un caméscope à cassette dv m’a posé problème pour plusieurs raisons. En effet la qualité d’enregistrement n’est pas aussi bonne qu’avec un caméscope récent à carte, des bandes apparaissent parfois sur les visages des élèves et le son varie énormément (usure de la bande sans doute). J’ai donc dû re-filmer mes élèves avec la caméra du collège pour obtenir une meilleure qualité d’image et de son (perte de temps). De plus, je trouve cela moins pratique lorsqu’il s’agit de récupérer le fichier vidéo puisqu’il faut importer la vidéo à l’aide de iMovie, mais que l’on ne peut pas copier/coller ce même fichier tout simplement. Par ailleurs, peut-être que je ne sais pas utiliser toutes les fonctionnalités de ce caméscope, mais je me demande comment effacer la bande par la suite afin que les images de mes élèves ne soient pas « lâchées dans la nature ».
    • l’ordinateur : très bien, le logiciel est relativement simple d’utilisation et assez intuitif. Il est très agréable de travailler avec du matériel aussi réactif.
    • l’appareil photo : non utilisé.
    • l’iPod enregistreur : Utilisation simple et relativement pratique. Seul bémol, mais dû au fonctionnement des appareils Apple : la récupération des fichiers enregistrés. Il est plus difficile de récupérer les fichier avec un iPod qu’avec un lecteur MP3 standard puisque tout passe par iTunes. Du coup tout doit se faire sur l’ordinateur prêté dans la mallette. Or, pour des raisons évidentes de transport et de temps, j’ai parfois dû travailler depuis mon ordinateur personnel (au moins pour la récupération de fichiers) qui s’avère ne pas posséder iTunes. Ceci n’est pas très grave, mais demande donc encore un petit peu plus de temps dans un projet déjà chronophage.
  • Aspect humain devant l’expérience innovante
    Les élèves ont été ravis de cette expérience. L’utilisation de matériel technologique tel que le caméscope, le baladeur…ont été pour eux des moments très profitables. Cela leur a donné des responsabilités (face au matériel) et ils se sont donc bien pris au jeu. Les différents groupes se sont aussi révélés très autonomes avec le matériel et cette utilisation les a aidés à se focaliser sur leur travail qui, soudainement, avait davantage de « valeur ». Le résultat leur a également énormément plu, la qualité d’une vidéo montée avec iMovie est indéniable.
    Par ailleurs, les collègues sont aussi régulièrement venus me voir concernant ce matériel. Le prêt de l’ordinateur a particulièrement intéressé la plupart d’entre eux.
    Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié cette expérience, mais pense que les différents outils ne sont pas égaux en qualité, ce qui ne permet pas d’exploiter tout le potentiel de la mallette, et qui apporte par moment un sentiment de frustration.
  • Aspect pédagogique
    Ce prêt de matériel a permis de réaliser un projet relativement concret, ce dont avait besoin les élèves en fin d’une unité sur la cuisine dans les pays anglophones (autre qu’une simple dégustation de produits).
    Par ailleurs, la multiplicité des appareils (3 utilisables en même temps) a permis également de travailler de façon plus compartimentée. Un groupe pouvait se filmer pendant qu’un autre se prenait en photo et que le troisième enregistrait leur script.

Pour conclure, j’ai particulièrement apprécié l’utilisation de cette mallette mais déplore le manque de compatibilité du matériel. J’aurais préféré que les divers appareils (caméscope, baladeur) soient plus polyvalents et donc utilisables également sur PC.

Emmanuelle Gaudet Dit Trafit, professeure d’anglais
Collège Les-Saules, Guyancourt

Matériel prêté dans le cadre de CréaTice