Tablettes tactiles au lycée : en cours d’anglais Lycée Jules Verne Limours (91)

Publié le

Aspect pédagogique : apport du matériel dans la pratique du cours

Les tablettes ont été utilisées par pratiquement toutes mes classes de la 2nde à la Tle. Ayant environ 20 à 26 élèves par classe, les activités ont été par conséquent conçues en groupes de travail de 3, 4 ou 5 élèves.
De ce fait n’avoir que 6 iPads, qui à première vue me paraissait un désavantage, s’est révélé bénéfique techniquement et pédagogiquement car cela a favorisé l’entraide et l’apprentissage par leurs pairs. Je procédais donc à une présentation magistrale de l’activité, les élèves travaillaient ensuite en groupes et je n’intervenais que lorsque les groupes me sollicitaient.
Afin de ne pas perturber la progression pédagogique de mes cours, les activités que j’ai choisies de mettre en place étaient intégrées aux séquences en cours d’élaboration avant l’arrivée des iPads sauf pour l’une d’entre elles.
Ainsi les tablettes ont servi à faire des recherches documentaires sur internet qui ont été présentées en groupes sous forme d’exposés ou de diaporamas avec l’application Keynote.
Des activités de remédiation phonologique et linguistique ont été appréciées et efficaces grâce à l’application Sounds qui permet de faire travailler les élèves sur la phonétique, le dictionnaire unilingue Merriam-Webster pour la correction orthographique et phonologique, et MyWordBook pour l’apprentissage du lexique vu en cours. L’application IELTS Skills a permis de faire travailler méthodologiquement les élèves sur les compétences langagières dominantes des séquences telles que la compréhension de l’écrit et l’expression écrite. La lecture cursive a aussi pu être mise en place avec l’application shortstories.

Avec les élèves de 1ère section européenne, j’ai conçu un projet de courte durée avec uniquement l’utilisation des tablettes, projet intitulé No Comment ! Let’s Comment !
Répartis en groupes de travail de 4 ou 5 élèves, la tâche finale était de commenter 4 à 5 vidéos prises du site No Comment d’Euronews, vidéos sur l’actualité européenne en image et sans commentaires, avec l’application Splice. _ Lors de la première séance, le projet a été présenté aux élèves qui ont ensuite formé leur groupe de travail, ont pris connaissance des vidéos à commenter et commencé le travail de recherche linguistique et documentaire. Un document de la BBC répertoriant du lexique et des expressions de type journalistique était aussi à leur disposition dans IBooks.
Le travail de recherche linguistique et documentaire en groupes a nécessité deux autres séances de travail, et les enregistrements ont été effectués pendant la quatrième et cinquième séance.

Aspects techniques : facilité/difficulté, obstacles rencontrés lors de la prise en main du matériel par l’enseignant et/ou les élèves

Lorsque je procédais à une présentation magistrale de l’activité avec un vidéoprojecteur ou tableau blanc interactif, j’ai été dans l’obligation d’utiliser mon propre matériel (iPad et adaptateur VGA) car les iPads 1 ne fonctionnent pas en mode projection (sauf pour les diaporamas et vidéos) et il n’y a pas d’adaptateur VGA dans la mallette.
La borne wifi, non mentionnée dans le matériel prêté, a considérablement facilité la mise en place des activités tant pour les élèves que pour l’enseignant surtout pour le téléchargement des applications. Elle a permis en particulier de transformer les tablettes en classe mobile surtout pour la mise en place de micro-tâches.

Ayant été formée techniquement et pédagogiquement par le CRDP à l’utilisation des iPads, je n’ai pas perdu beaucoup de temps pour m’approprier le matériel. Ce qui a été un atout pour ma collègue et moi-même.
Pouvoir accéder au compte iTunes du CRDP m’a permis de télécharger des applications déjà existantes sur ce compte, de découvrir des applications utilisées par d’autres enseignants et de mutualiser celles que j’ai utilisées.

Aspect humain devant l’expérience innovante : ressenti des élèves, des parents, des collègues

Le fait d’être deux collègues intéressées par ce prêt a permis de toucher plus d’élèves puisque nous avons utilisé les tablettes avec plusieurs classes.
Les élèves ayant bénéficié de ce matériel ont indéniablement apprécié les utiliser et faire les activités proposées dont certaines vous pouvoir se pérenniser par l’utilisation de leur Smartphone.
Ayant publié sur le cahier de textes électronique l’utilisation des tablettes en cours, les activités et applications utilisées, les parents ont été régulièrement tenus au courant du travail effectué et ont peut-être mieux compris l’utilisation pédagogique de cet outil numérique.

Laurence Altibelli, professeure d’anglais au lycée Jules Verne de Limours (91)
Matériel prêté dans le cadre de Créatice