Des tablettes au lycée en classe d’anglais Lycée Jules Verne Limours (91)

Publié le

Au cours du prêt de 6 Ipads, plusieurs activités ont été mises en œuvre avec différentes classes. Tout d’abord, en raison du nombre limité d’Ipads, j’ai centré mes activités sur les 1ères L LVA, un groupe de 11 élèves.

Écriture de courtes nouvelles en anglais

A la suite de notre séquence sur la route américaine et l’analyse d’une nouvelle intitulée Number 8, de Jack Ritchie, j’ai proposé aux élèves de rédiger leur propre short story, en en respectant les règles d’écriture.
En binôme, ils se sont donc mis à la rédaction de la nouvelle. D’autres critères d’évaluation ont été imposés comme l’intégration d’images ou peintures vues en classe et autres, à leur récit.
L’application Pages a permis la rédaction de ces nouvelles ainsi que l’intégration de ces images à leur production. Afin de travailler sur la phonétique et la prononciation, il aurait été intéressant de faire lire et enregistrer leurs nouvelles aux élèves afin d’intégrer cet audio à l’histoire. Nous avons été pris par le temps mais cette étape aurait pu parfaire le projet final.

La nouvelle écrite par Esther et Louise :

Compréhension et expression orales

La seconde activité, menée également avec cette classe, était centrée sur la compréhension orale et l’expression orale en continu ou en interaction.
En effet, le discours d’investiture d’Obama ayant eu lieu en janvier, l’utilisation des Ipads a permis aux élèves d’écouter les différents discours d’Obama lors de cette journée politiquement essentielle aux Etats-Unis. L’accès à internet sur les Ipads a permis aux élèves de visionner des documents divers, d’accéder simplement à de nombreux sites mais surtout, de visionner à leur rythme les déclarations d’Obama. Les Ipads montrent alors qu’il est intéressant et possible de mettre en place une certaine pédagogie différenciée, extrêmement stimulante et bénéfique aux élèves.
Suite au visionnage, mais aussi à la lecture de ces documents sur CNN, Skynews, BBC News, les élèves ont pu s’enregistrer grâce à l’application Quickvoice. Les élèves sont alors devenus journalistes rapportant à leur radio les évènements de la journée présidentielle. Un exercice rapide et efficace avec une application très facile à utiliser.

Marion et Eloi, journalistes

La même activité a été mise en place avec les autres classes de 1ères et un groupe de 2ndes. La possibilité de travailler à son rythme et derrière une tablette plutôt qu’un ordinateur permet davantage d’échanges entre les élèves, une meilleure visibilité. Néanmoins, l’absence d’écouteurs ou de prise de casque multiple a compliqué l’exercice.

Travail sur des parodies d’œuvre d’art

La dernière activité menée avec les 1ère L LVA s’est faite autour de l’étude du générique de Desperate Housewives et du travail de parodie des œuvres d’art.
La vie d’un élève est souvent en noir et blanc, du fait des nombreuses photocopies transmises. Les Ipads ont permis aux élèves d’étudier en détail et en couleur les différentes peintures et parodies à l’origine du générique. A la suite de notre étude de l’art et de sa valeur, nous avons mis en place plusieurs débats au cours desquels les élèves avaient l’occasion de faire référence à différentes œuvres d’art, facilement accessibles grâce à l’accès internet, et à leurs détails, grâce au zoom.

Utilisation en DNL Histoire

Les Ipads ont également servi lors d’une séance avec les élèves en terminale euro en DNL histoire. A la suite d’un long travail de recherches sur la ville de Londres et à travers une lecture historique, les élèves ont pu montrer leur présentation Prezi au reste de la classe. Si pour une plus grande lisibilité, le TNI était plus pratique, il n’en reste pas moins que le rendu sur ipad est assez impressionnant et révèle toutes les possibilités du logiciel Prezi et le caractère interactif de l’Ipad.

Bilan général

Mis à part l’absence d’appareil photo intégré ainsi que l’absence de port double pour casques, l’utilisation des Ipads a été fructueuse.
Néanmoins, il semble que si pour un usage personnel, l’Ipad fonctionne de façon extrêmement intuitive, pour un usage en classe, avec la mise en place de micro-tâches et projet final, il convient de bien connaître les applications et avoir pu profiter soit d’une formation soit d’un prêt plus long pour se familiariser davantage avec la tablette.
D’ailleurs, la présence de ma collègue, Laurence Altibelli, formée à l’utilisation d’Ipads, a permis d’optimiser le temps de prêt et sa connaissance des tablettes m’a aidée pour cibler plus facilement les applications que je souhaitais utiliser pour mes différents projets.
D’autres éléments sont à noter : le pad du Mac ne fonctionnait pas et certains ipads n’étaient pas reconnus par l’ordinateur, notamment lors du processus de synchronisation, ce qui a causé un certain retard dans l’utilisation des tablettes. _ Enfin la différence entre Ipads en terme d’applications pré installées a elle aussi causé quelques désagréments puisqu’il a fallu vérifier les tablettes pour une optimisation de leur utilisation en classe avec les élèves.

Mme Kretz, professeure d’anglais au Lycée Jules Verne de Limours (91)
Matériel prêté dans le cadre de Créatice