Evaluation et socle commun en maths avec les boîtiers de réponses Collège Emile-Zola, Suresnes

Publié le

Voici le retour d’expérience de Lionel Lessenot, professeur de mathématiques au collège Emile-Zola, Suresnes, sur l’utilisation des boîtiers réponses .

J’ai pu utiliser les boîtiers de réponses entre les vacances de février et de pâques.

1°) Installation du logiciel Response.
Cette installation fut particulièrement délicate pour moi, car il y a eu un conflit entre le logiciel Interwrite (tableau numérique) et le logiciel Response. Pourtant les deux logiciels proviennent du même éditeur.
J’ai donc dû installer le logiciel sur un ordinateur portable et jongler entre les deux ordinateurs pour les relier au vidéoprojecteur.
Enfin, le logiciel Response requiert beaucoup de ressource système. L’ordinateur utilisé doit donc être puissant.

2°) Création des questionnaires
Il existe différentes façons de créer des QCM. Cependant la plus simple est d’utiliser Powerpoint, pour ainsi pouvoir par exemple insérer des images, des graphiques. Cependant, au collège, nous n’avons pas le pack office et Response ne fonctionne pas avec Open Office.
J’ai donc dû utiliser mon ordinateur portable personnel.
J’ai créé plusieurs questionnaires :

  • Classe de 6° : questionnaire sur les critères de divisibilité
  • Classe de 5° : questionnaire sur les propriétés des quadrilatères particuliers
  • Classe de 5° : évaluation sous forme de questionnaire des propriétés des quadrilatères particuliers
  • Classe de 3° : questionnaire sur les fonctions affines et linéaires
  • Classe de 3° : questionnaire sur la lecture graphique (fonctions affines et linéaires) permettant d’évaluer un item du socle commun (organisation et gestion de données).

3°) Impression des élèves
Comme pour chaque nouvel outil, les élèves ont été très impliqués, moteurs et demandeurs. Ils ont vraiment apprécié la correction instantanée. Ils ont engagé de nombreux dialogues sur les différentes questions et réponses. A la fin de chaque nouvelle notion, ils demandaient à utiliser les boitiers.

4°) Mon opinion

  • Les points positifs :
    La création de questionnaire est finalement assez facile et rapide.
    L’association de chaque boitier à un élève permet d’avoir un suivi.
    L’utilisation des boitiers permet d’évaluer à plusieurs reprises de façon instantanée les élèves. J’ai donc pu savoir si une notion était acquise ou non. Ainsi, j’ai pu en reprendre certaines.
    L’utilisation des boitiers est très utile pour la validation du socle commun. En effet, par manque de temps, je n’ai pas forcément la possibilité de réévaluer à plusieurs reprises une notion. C’est pourtant l’objectif du socle. Grâce aux boitiers et à la mise en place rapide, ceci est faisable sans perdre trop de temps.
    Certains élèves qui participent trop peu, sont intervenus dans les différents dialogues faisant suite à l’apparition des réponses.
  • Les points négatifs :
    Il est peu facile de vérifier que chaque élève répond bien de façon individuelle.
    La déconnexion ou non connexion de certains boitiers pose problème.
    La gestion de l’agitation liée à la motivation des élèves, surtout quand les résultats apparaissent, n’est pas évidente.
    Je regrette le peu de temps d’utilisation lié à la difficulté de prise en main au départ.
    Lionel Lessenot, professeur de Mathématiques

Matériel prêté dans le cadre de CréaTice