Baladodiffusion en anglais au collège Collège Blaise-Pascal, Villemoisson-sur-Orge

Publié le

Travail avec la mallette 4 CréaTice : iPods nano avec caméra vidéo. Victoria Radiguer-HANCHETT, professeure d’anglais.

  • Projet 1 - 3è européenne. Création d’un court métrage à partir d’un conte lu en classe et en lecture suivie.

Cette séquence a été d’un grand succès dès le départ. Les élèves se sont montrés très motivés dès ma description de la séquence et surtout à l’annonce de la tâche finale.
Les premières séances de la séquence ont été consacrées à la lecture et à la compréhension du conte. Nous avons ensuite fait quelques jeux de théâtre pour assimiler certaines nouveautés langagières. Les élèves avait appris un certain nombre d’adjectifs rencontrés pendant la lecture du conte. Je leur ai donné des saynètes inspirées du conte qu’ils devaient jouer dans le style d’un adjectif choisi par un autre élève.
Les deux séances suivantes étaient consacrées à la création des scènes qui formeraient le court métrage, une par groupe. La première tâche filmée était, à l’aide d’un tableau que je leur ai donné et en petit groupe, de présenter les personnages, les objets, l’action, les mots clés et les émotions présentes dans la partie du conte choisie. Chaque élève devait en présenter une partie (en anglais bien sûr !) et puis le dernier du groupe devait préciser ce que le groupe voulait que les spectateurs voient et entendent. J’ai pu ainsi évaluer la compréhension de l’extrait et voir si le groupe était sur la bonne voie pour la suite.
J’ai ensuite synchronisé sur l’ordinateur et les ipods certaines de ces productions pour que les élèves les regardent et nous avons fait un travail sur la prononciation et des techniques de présentation. Les élèves ont apprécié le fait de pouvoir visionner les enregistrements par deux et à leur propre rythme, et puis de pouvoir sélectionner les extraits qu’ils voulaient regarder.
Une fois les scènes créées, les élèves avaient 2 séances pour filmer leur scène. Ils ont pu s’enregistrer, regarder le résultat, se ré-enregistrer, venir me montrer leur travail pour commentaire et puis transformer des parties de leur création si besoin.
Après avoir récupéré toutes les scènes, j’ai utilisé le logiciel iMovie pour créer un film sur l’ordinateur. Je n’avais jamais utilisé ce logiciel mais je l’ai trouvé très facile d’utilisation et le résultat était très satisfaisant. Nous avons ensuite visionné le film en classe en binôme et les élèves ont rempli des fiches d’évaluation des scènes (originalité, phonologie, présence des points clés, commentaire libre).
Les élèves ont beaucoup aimé ce projet créatif et pensent avoir amélioré surtout leur prononciation et articulation et avoir appris beaucoup de vocabulaire et structures qu’ils ont dû réutiliser. J’ai proposé au parents d’élèves de déposer le film dans un ’dropbox’ privé où, avec un lien que je leur donnerai, ils pourront aller voir le film.

  • Projet 2 : niveau 6è, des petites présentations sur le thème de la famille.

La tâche était d’utiliser les éléments vus en classe pour présenter sa famille et puis de répondre à quelques questions posées par un autre élève. Mes deux classes de 6è avaient déjà utilisé des ipods pour faire des enregistrements sonores mais jamais avec caméra vidéo. Je me demandais si le fait de filmer changerait quelque chose. Je conclus que oui !
Premièrement, les élèves étaient encore plus concentrés que d’habitude car ils savaient qu’ils se verraient à l’écran et que moi je les verrais. Puis le fait d’avoir un élève qui filme et l’autre qui présente permet d’avoir chacun en activité pendant une production en continu. L’élève qui filmait devait écouter attentivement pour pouvoir choisir des questions adaptées à la fin de la présentation et puis pouvoir commenter la prestation de l’autre afin de l’aider à l’améliorer.
Les élèves avaient attendu cette séance avec impatience et l’ont préparé avec attention et enthousiasme. Plusieurs m’ont demandé quand est-ce qu’on allait recommencer !

Conclusion : J’ai hâte, tout comme les élèves, de renouveler l’expérience et espère que notre collège pourra bientôt s’équiper.

Matériel prêté dans le cadre de CréaTice