Barre interactive en EPS Collège Henri IV, Meulan

Publié le

Vincent Bové, professeur d’EPS au collège Henri IV, raconte l’expérimentation de la barre Mimio au gymnase.

Avec l’acquisition de netbooks en EPS il y a deux ans, nous utilisons de plus en plus cet outil dans nos cours avec une participation active des élèves pour entrer les résultats sur des tableaux Excel en athlétisme, gymnastique et dans les sports d’opposition. Dans un souci d’améliorer la communication et l’interactivité, nous utilisons parfois un vidéo projecteur pour la gestion de tournois, ou de compétition (notamment pour l’aviron indoor) . En revanche les limites de cet outil sont : la nécessité d’un milieu un peu sombre, et d’une aire de projection ( horizontale : recul du vidéo projecteur et verticale : grand tableau blanc) pas toujours compatible avec les contraintes de l’EPS.
L’utilisation d’un TNI mobile, sans tout résoudre, permet de rationnaliser cet envahissement de l’aire de travail en la transformant en « salle de classe » virtuelle qui nous manque un peu parfois et d’étendre l’utilisation multimédia de nos netbooks à des projections de démonstration en gymnastique, tableau tactique en sports co et analyse et traitement de l’image avec des logiciels comme kinovea ou plus simplement VLC.
D’autre part, l’ensemble des élèves peut intervenir sur la saisie de données pour ainsi pouvoir valider des items du socle commun.
Au cours de cette expérimentation, progressivement, nos perspectives se sont ouvertes sur d’autres utilisations : démonstrations au tableau à partir de dessins, et prise en charge par les élèves du recueil de données en sport co grâce au logiciel de reconnaissance d’écriture.
Actuellement, en raison de l’organisation pédagogique de l’établissement et des niveaux dont nous disposons, ces deux champs ont été exploités en sport co sur deux niveaux : 6ème et 5ème

Le déroulement des séances.
Le TNI n’a pas été employé à toutes les séances ; en effet, un temps de familiarisation a été nécessaire qui empiétait parfois sur le temps de pratique. Mais globalement, avec la progression des cycles, le TNI était de plus en plus présent, notamment lors des séances d’évaluation où chaque groupe voyait sa progression en temps réel. Le temps d’installation n’est pas un obstacle à partir du moment où l’ordinateur est paramétré et que l’on a tous les câbles sous la main ! Il s’intègre facilement dans le temps que passent les élèves à se changer. Si une partie importante du cours se déroulait de façon « classique », le TNI intervenait en remplacement de démonstration sur le terrain ; en effet, si cette démarche a le mérite d’être pratique, pendant un temps plus ou moins long vous n’avez plus le contrôle du groupe, puisque soit vous vous gérez, soit vous gérez un petit groupe pour faire en sorte qu’ils réussissent ; mais pendant ce temps, la classe vit sa vie et souvent le résultat d’une démonstration est décevant.
L’autre temps d’utilisation est durant les matches pour saisir les résultats ; là, les élèves interviennent sur le tableau pour écrire leurs scores dans la feuille Excel. Un élève peut se charger de la saisie sur l’ordinateur mais généralement, cela entraine un attroupement autour de celui-ci et une perte de temps conséquente entre les matches. Aussi il est plus avantageux que tous aient la possibilité d’accéder à l’outil informatique.

Démonstration pédagogique au TNI
Des débuts hésitants
Le TNI est utilisé comme un tableau blanc. En réalité j’écrivais puis effaçais au fur et à mesure de la progression de mes personnages (merci à mes élèves pour leur patience) :

Exemple d’une situation de travail puis d’échauffement :
JPEGJPEGJPEGJPEGJPEG
En dessin animé, c’est déjà mieux ! Mais au début, mon TNI n’était vraiment pas propre.
Les problèmes amenant des recherches, et des solutions, j’ai recherché des dessins numérisés que j’ai ajoutés à ma base de données, pour arriver à un tableau avec un terrain de basket, des joueurs ( clonés) et du petit matériel.
JPEG
Où je peux faire se déplacer les personnages en fonction de la situation à expliquer et si l’élève retrouve la même signalisation sur le terrain c’est encore plus efficace.
Ainsi, une situation est rapidement mise en place :

  • Travailler sur des zones pour réduire le nombre de passes, améliorer le démarquage et progresser rapidement vers l’avant.
    JPEG
  • Expliquer un circuit d’échauffement ou les élèves travaillent par deux sur les thèmes du « passe et va » vu précédemment et le « tir en course ».
    JPEG

L’avantage de ce type de tableau est de donner une vision synthétique des tâches que l’élève va avoir à réaliser.
Ainsi avec une planche prête et les figurines nécessaires, il est aisé et rapide d’expliquer une situation sans une grande démonstration. L’inclusion d’une démonstration filmée pourrait être un plus.
Dans ce cas de figures, nous intervenons directement sur le tableau. Les élèves peuvent éventuellement intervenir pour poser un problème directement.
JPEG

Le recueil des résultats.
Dans ce cas, ce sont les élèves qui utilisent principalement le TNI, me laissant plus de temps pour les aider, et les observer.
JPEG
Le tableau ci-dessus est un tableau excel permettant la gestion d’un tournoi. A la fin de chaque match, les élèves viennent marquer le résultat dans la case correspondante, et voient ainsi leur progression par rapport aux autres équipes. L’avantage est qu’ils ne sont pas englués autour d’un secrétaire qui ne réussit plus à saisir les résultats, et avec le temps une autodiscipline s’instaure pour éloigner « les faiseurs d’ombres » ( l’ombre est le point faible du vidéo projecteur en EPS).
JPEG

Bilan.
L’utilisation d’un TNI portable en EPS, sans être indispensable, s’avère une aide utile dans certaines situations. En effet, comme tout outil, en sachant le maitriser, il fait gagner du temps dans le passage des consignes car
"C’est nouveau ! " ... évidemment l’effet de surprise ne dure pas, mais il faut en profiter ! Mais c’est un outil qui se généralise dans les autres matières et son utilisation n’est pas inconnue des élèves. Ils retrouvent des graphismes plus proches de ceux rencontrés sur leurs écrans (et bien mieux réalisés que mes dessins) et les associations d’idées s’opèrent plus vite.
Pour expliquer, tout le monde est attentif ! car par rapport à une démonstration où il faut gérer la démonstration et où on ne voit pas tout, il y a un moment où on perd le contact avec certains éléments du groupe, qui eux perdent le contact avec la précision de la consigne :-(.
Avec le TNI, nous restons face aux élèves, donc pas de perte de contact. Il n’y a pas de temps morts pour expliquer la démonstration avant de la réaliser. On reste dans la culture de l’élève. Dans certains cas, nous pensons avoir gagné 50% de temps sur l’explication d’une consigne. De plus, en cas de problème de compréhension, il est plus simple de déplacer des figurines sur un tableau, que des joueurs sur un terrain !
Avec les figurines et le tableau numérique, l’élève s’approprie plus facilement la situation, surtout s’il manipule au tableau.
De plus, l’ensemble des élèves accède à l’outil informatique (certes rarement), il n’est plus réservé au secrétaire ou au professeur.
Nous ne pensons pas que le TNI puisse être utilisé en permanence en EPS , car la leçon en EPS a une spécificité propre : la pratique de l’élève. Par conséquent le TNI ne doit pas être la leçon. En revanche, il est un élément important pour aider l’élève à aller vers la pratique.

Perspective.
Le temps de prêt et par conséquent d’expérimentation a été assez court, nous pensons donc intéressant d’ajouter des vidéos de démonstration pour accentuer encore la précision de la consigne. L’utilisation de la vidéo pour l’analyse de mouvements, mais nous avons peur de dispositifs chronophages ?!
L’utilisation en cycle de gymnastique et de danse : là j’attends l’aide et les idées de mes collègues ;-)

A suivre donc...

Matériel prêté dans le cadre de CréaTice