Logo Corpus

Une fête réussie

Chencho, Laura, Élise, Yaël et les autres ont entre 13 et 18 ans, ils sont filles et garçons, vivent en ville ou à la campagne, habitent seuls ou chez leurs parents. Ils dessinent les contours, livrent les ingrédients et rappellent les interdits d’une fête réussie. Dans les soirées adolescentes, la raison flirte avec la transgression…

Ouvrircompléments pédagogiques

02:56

« Des gens sympas, de la bonne musique », « des amis, la boisson aussi… », « fumer, rigoler entre copains », « boire un peu d’alcool », « quand tout le monde s’amuse »… Connaître, décrypter et appliquer les codes qui permettent de réussir une fête, sa fête. Partager un moment convivial, partager des valeurs communes, afficher son appartenance à un groupe…
Huit jeunes adolescents, ou pré-adultes, nous livrent leur propre conception d’une fête « réussie ». De l’importance de la présence de nourriture à celle de boissons alcoolisées, chaque intervenant fait part de ses goûts et de ses propres représentations pour associer l’adjectif « réussie » à cet événement appelé « fête ». Les images choisies et associées à certains commentaires illustrent ces moments partagés entre amis, avec ou sans consommation d’alcool, avec ou sans consommation de tabac. À ce sujet d’ailleurs, les avis prononcés en fin de séquence semblent diverger… La consommation de psychotropes serait-elle ou non dissociable de l’expression « fête réussie » ?

Témoignages d’adolescents et de jeunes adultes.

La recherche des facteurs, valeurs et comportements, qui concourent à la réussite d’une fête entre amis. Convivialité, partage, valeurs communes, identité sociale, substances psychotropes.

La séquence proposée peut servir d’introduction à une séance d’accompagnement personnalisé, ayant pour thématique « se connaître ». Elle peut s’inscrire dans un projet en lien avec le CESC (Comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté) de l’établissement.
Une première phase de questionnement général permettrait à chaque élève de jeter sur le papier ses propres représentations mentales associées à l’expression « fête réussie ». Dès lors, l’observation et l’écoute de la séquence vidéographique et des témoignages associés permettraient à chacun de s’identifier à tel ou tel profil d’intervenants. Cette phase d’écoute permet de travailler la sélection des informations utiles.
Dans un second temps, la réalisation d’un nuage de mots-clés associés à la séquence ou l’étude du nuage proposé dans les documents associés à la vidéo contribueraient à faire émerger les termes communs et à réfléchir à leur dimension sociologique. Cette phase de réflexion individuelle ou collective permet de développer la prise de recul et peut constituer une bonne voie de sensibilisation des jeunes face aux conduites à risques dans le contexte festif.

Vidéos associées