Logo Corpus

Réduire les inégalités de santé

Pour Jean-Paul Moatti, économiste de la santé, la source des inégalités de santé dont souffre la population française réside principalement dans un déficit d’information et de prévention auprès des catégories sociales les plus défavorisées. Mais réussir une politique de prévention ne relève pas que de la qualité des messages diffusés : l’environnement, les conditions de vie jouent également un rôle capital.

Ouvrircompléments pédagogiques

02:32
1re ES/L

Jean-Paul Moatti explore le paradoxe du système de santé français : s’il est considéré comme l’un des meilleurs au monde, il est aussi l’un de ceux où, parmi les pays d’Europe de l’Ouest, les inégalités sociales de santé sont non seulement les plus marquées, mais tendent à augmenter.
La performance d’un système de santé est par exemple mesurée par l’espérance de vie. Avec 78 ans d’espérance de vie pour les hommes, la France est au septième rang européen, mais avec 85 ans pour les femmes, le pays se classe au second rang mondial.
Les inégalités sociales de santé s’analysent par les disparités importantes existant en matière de santé entre les différents groupes sociaux au sein d’un même pays. Jean-Paul Moatti prend l’exemple des différences d’espérance de vie selon l’appartenance socioprofessionnelle.
L’augmentation des inégalités de santé peut être expliquée socialement par un « mécanisme de progrès différentiel » : lorsque les performances globales de santé s’améliorent dans la population, ce sont les catégories déjà les plus favorisées en matière de santé qui progressent le plus vite. Corriger un tel paradoxe constitue un enjeu prioritaire de santé publique en France.

Interview de Jean-Paul Moatti, professeur d’économie de la santé à l’université de la Méditerranée.

Comment un phénomène social devient-il un problème public ? Comment analyser et expliquer les inégalités ? (programme de sciences économiques et sociales en classe de première et terminale, Bulletin officiel du 23 mai 2013)

Au moment de l’étude des politiques publiques, la vidéo permet d’illustrer le mécanisme de progrès social différencié de la politique de lutte contre le tabagisme. Au moment de l’étude du système de redistribution des revenus et de la politique de lutte contre les inégalités sociales, elle sera un bon support pédagogique pour mettre en évidence le paradoxe du système de santé français : son bon niveau de performance global (faire relever les critères utilisés, notamment par les organisations internationales) s’accompagne de fortes inégalités sociales de santé selon l’appartenance socioprofessionnelle notamment et constitue un enjeu majeur de la politique de santé.

Vidéos associées