Logo Corpus

Prévenir les risques d'épidémies

En matière de prévention des risques épidémiques, Antoine Flahault, épidémiologiste, nous rappelle ce que sont les gestes quotidiens simples permettant de contenir la propagation des maladies : lavage des mains et limitation des projections d’aérosols. Mais quand la maladie est là, grave et menaçante, il faut parfois savoir prendre des mesures plus radicales…

Ouvrircompléments pédagogiques

03:45
Cycle 4, 3e

Les maladies infectieuses présentent des modes de transmission différents et identifiés de nos jours. Cette connaissance permet aujourd’hui la mise en place de mesures de prévention adaptées et souvent efficaces. Ainsi, dans le cas de la grippe, la transmission des particules virales, via des gouttelettes aéroportées au pouvoir infectieux persistant, peut être évitée par le port de masques ou par le lavage soigné des mains et des surfaces contaminées. La mise au point de campagnes de vaccination, étendues aux populations, apparaît aussi, particulièrement efficace pour prévenir des risques épidémiques. Tel est le cas de la lutte contre la variole, maladie infectieuse déclarée éradiquée depuis 1980… en attendant peut-être l’éradication prochaine de la poliomyélite.

Entretien avec Antoine Flahault.

L’intervention du Pr. Flahault peut être abordée dans le cadre de l’enseignement de SVT en troisième. Elle peut s’inscrire dans le thème « Risque infectieux et protection de l’organisme » (BO, spécial, n° 6 du 28 août 2008) : Programmes du collège, programmes de l’enseignement de sciences de la vie et de la Terre.

L’un des objectifs principaux du thème « Risque infectieux et protection de l’organisme » abordé en troisième est de permettre aux élèves d’acquérir des connaissances scientifiques permettant de renforcer leur éducation à la santé. En ce sens, les connaissances acquises leur permettent de mieux comprendre et d’appliquer les conseils de prophylaxie apportés dans les documents associés au commentaire du Pr. Flahault. En ce qui concerne la prévention des risques épidémiques permise par les campagnes de vaccination, il peut être envisagé de faire travailler les élèves sur le cas de la variole. En présentant, dans un cadre historique, la maladie, l’agent pathogène responsable, son mode de transmission, la mise au point du vaccin antivariolique, les campagnes de vaccination et leur succès, et l’éradication planétaire de la maladie, on permettra aux élèves de mieux saisir l’importance de certains enjeux publics liés à la santé.

Vidéos associées