Logo Corpus

1882, Metchnikoff et la phagocytose

À la fin du XIXe siècle, la concurrence fait rage entre science « allemande » et science « française ». La guerre de 1870 est dans tous les esprits et les deux puissances continentales se livrent, à distance, une féroce bataille. En 1882, la France prend l’avantage grâce au zoologiste russe Elie Metchnikoff et à sa découverte du mécanisme de la phagocytose chez les étoiles de mer. La réplique allemande ne va pas tarder…

Ouvrircompléments pédagogiques

02:44
3e

Dans les dernières années du XIXe siècle, un débat virulent oppose les tenants de l’immunité cellulaire (France) et ceux de l’immunité humorale (Allemagne). Pour se défendre des agressions extérieures, un organisme ferait intervenir soit des cellules spécialisées, soit des substances solubles dans le sang. C’est le zoologiste russe Elie Metchnikoff (1845-1916) qui tranche, temporairement en 1882, la controverse en découvrant la phagocytose. Sa découverte est reconnue par la communauté scientifique, du moins celle des cellularistes.
Quelques années plus tard, au sein de l’institut Koch à Berlin, les scientifiques s’intéressent à la genèse de certaines maladies infectieuses (diphtérie, tétanos, tuberculose) et à la façon dont le corps s’en défend. Ils découvrent que le sang contient des substances, les antitoxines, qui inactivent spécifiquement certaines toxines produites lors de ces infections. Des substances solubles dans le sang assurent donc aussi l’immunité. Elles seront appelées plus tard anticorps.

Archives historiques.

Définition de l’infection et mode de défense de l’organisme. Organisation de la recherche scientifique au XIXe siècle entre les deux grandes puissances Allemagne et France.

Une première séquence peut porter sur les travaux même de Metchnikoff. En s’appuyant sur ses Leçon de pathologie comparée de l’inflammation (1891), dont on voit des images dans le film et disponible sur Gallica, on peut retracer la démarche de Metchnikoff (chapitre V du livre). Sa démonstration s’appuie sur de nombreuses observations, dont certaines sur les daphnies (chapitre VI) : parasités par un champignon, certains survivent et d’autres meurent. Pourquoi ? Quelles défenses les survivants ont-ils mobilisées ?
Le film insiste sur la lutte scientifique entre l’Allemagne et la France. Par une recherche documentaire, demander à la classe de dresser la liste des scientifiques célèbres des deux côtés du Rhin. Voir ensuite quelles sont les disciplines en pointe au cours du XIXe siècle et comment s’y distribuent les scientifiques des deux pays : la chimie est allemande, tout comme l’électrostatique, mais la biologie plutôt française, etc.

Vidéos associées