Logo Corpus

Lutter contre la dépression

Une équipe interdisciplinaire de l’Inserm de Tours, sous la direction de Catherine Belzung, tente de comprendre pourquoi un tiers des patients souffrant de dépression sont insensibles aux traitements classiques. La régénérescence des neurones dans le cerveau ouvre la voie à des applications thérapeutiques originales.

Ouvrircompléments pédagogiques

03:27
Terminale S, Terminale ST2S

Catherine Belzung présente la thématique de son unité de recherche : l’étude des mécanismes neurobiologiques de la dépression, dans une approche pluridisciplinaire.
Elle s’intéresse aux mécanismes d’action des antidépresseurs auxquels de nombreux patients sont résistants. Pour se faire elle étudie la néogenèse neuronale chez l’adulte (humain ou sur un modèle animal murin), ainsi que le rôle de ces nouveaux neurones dans les états dépressifs.
Chez la souris, son équipe induit un état dépressif par différents stress, mesure les réponses comportementales, puis observe des coupes de cerveaux pour étudier l’implantation des neurones néoformés. Il apparaît que les stimuli stressants tendent à détruire ces nouveaux neurones alors qu’ils jouent un rôle essentiel dans la lutte contre le stress. Elle termine cet entretien sur des pistes futures de traitement des états dépressifs ne faisant plus appel à la pharmacopée.

Entretien avec Catherine Belzung dans son laboratoire, images ayant trait à la recherche biomédicale, et quelques séquences montrant le protocole expérimental sur le modèle animal.

La dépression et résistance aux antidépresseurs, l’expérimentation animale sur un modèle murin, la plasticité neuronale du système nerveux central.

Dans le cadre des activités interdisciplinaires en terminale technologique ST2S, cette séquence vidéo peut être exploitée pour présenter les phénomènes dépressifs et leur prise en charge. Elle aborde des notions générales de neurobiologie dont les élèves ont besoin pour étoffer leur présentation, ainsi que des aspects sociaux et thérapeutiques. Cette vidéo peut donc servir à orienter les recherches documentaires des élèves ou bien être utilisée comme accroche ou illustration lors de leur exposé.
La notion de plasticité neuronale du système nerveux central est évoquée dans cette séquence (notion qui figure dans le thème 3B du programme de SVT en classe de terminale scientifique). Bien que la néogenèse neuronale dans le cadre des états dépressifs soit hors programme (le thème préconise l’étude des lésions cérébrales et de leur réparation), elle peut éventuellement constituer une illustration, une ouverture plus large sur cette thématique.

Vidéos associées