Logo Corpus

Les stéréotypes de genre

Les garçons sont-ils meilleurs en maths que les filles ? Les filles sont-elles plus sensibles que les garçons ? A-t-on le droit de pleurer quand on est un garçon ou de jouer au foot quand on est une fille ? Le simple fait de poser ces questions met bien en évidence le fait que des stéréotypes sont attachés au sexe des individus et qu’ils les cantonnent à un rôle social prédéfini. Corinne Fortier, anthropologue, nous invite à une réflexion sur la construction des identités de genre.

Ouvrircompléments pédagogiques

03:38

Corinne Fortier explique dans cette séquence qu’actuellement, des compétences sont assignées aux filles et d’autres, aux garçons : par exemple, sensibilité pour les filles et facilité en maths pour les garçons. Il s’agit de stéréotypes de genre.
Ces compétences sont attribuées par l’éducation et orientent notre place dans la société, entravant notre liberté à trouver une place dans le monde.
Par une éducation qui cloisonne les comportements, on associe un genre à une identité sexuelle biologique.
Ainsi, certaines compétences sont dévalorisées, lorsqu’elles ne correspondent pas au sexe auquel la société les a associées.

Témoignage/entretien de Corinne Fortier.

Cette séquence peut être utilisée dans le cadre des programmes de 1res S, ES et L.
En 1re S : thème 3 « Corps humain et santé », partie 3A « Féminin, masculin », sous-partie « Devenir femme ou homme ». La notion abordée qui se rapporte à cette vidéo est : « On saisira l’occasion d’affirmer que si l’identité sexuelle et les rôles sexuels dans la société avec leurs stéréotypes appartiennent à la sphère publique, l’orientation sexuelle fait partie, elle, de la sphère privée. Cette distinction conduit à porter l’attention sur les phénomènes biologiques concernés. »
En 1res ES et L : dans la partie « Féminin, masculin », sous-partie « Devenir homme ou femme ». Il est demandé dans les compétences exigibles de différencier, à partir de la confrontation de données biologiques et de représentations sociales, ce qui relève :
? de l’identité sexuelle, des rôles en tant qu’individus sexués et de leurs stéréotypes dans la société, qui s’inscrivent dans l’espace social ;
? de l’orientation sexuelle qui s’inscrit dans l’intimité des personnes.
L’introduction du programme demande que cette partie soit « l’occasion d’affirmer que si l’identité sexuelle et les rôles sexuels dans la société avec leurs stéréotypes appartiennent à la sphère publique, l’orientation sexuelle fait partie, elle, de la sphère privée. »

En 1res ES ou L :
La notion de stéréotypes de genre peut être abordée par un débat précédé d’un questionnement sur la définition d’un stéréotype et sur l’existence de stéréotypes autour de l’identité sexuelle. Une œuvre cinématographique ou un tableau peuvent aussi constituer un bon support d’appel pour le même questionnement.
La vidéo de Corinne Fortier sur les stéréotypes permet d’aborder l’influence de la société dans l’élaboration de l’identité sexuelle, de revenir sur le déterminisme chromosomique de la différenciation des appareils reproducteurs et de la mise en place des appareils génitaux au cours de la vie embryonnaire pour définir la notion d’identité sexuelle biologique (caractéristiques anatomiques, chromosomiques et physiologiques de chaque sexe).
Ainsi, il sera possible de montrer que les stéréotypes sont basés sur les préjugés et l’éducation, et non sur la génétique.
Enfin, ce sera l’occasion de différencier l’identité de l’orientation sexuelle, qui relèvent pour la première, avec ses stéréotypes, de la sphère publique, et pour la seconde, de la sphère privée, en insistant sur le droit à la différence et le respect de l’autre.
L’objectif est d’amener les élèves à avoir un regard objectif sans préjugés sur ce qui appartient au fonctionnement purement biologique du corps de ce qui est sous influence socio-culturelle.
Cette séquence pourra être complétée par la vidéo Sexe et genre.
L’utilisation de la vidéo montre la proximité entre enseignement et recherches actuelles, que ce soit dans les domaines scientifique ou sociologique.

Vidéos associées