Logo Corpus

Les régimes, c’est risqué

Les régimes posent beaucoup de problèmes en raison des restrictions qu’ils impliquent. Sur le plan du comportement alimentaire, ils génèrent frustration et/ou culpabilité. Sur le plan nutritionnel, ils provoquent des déséquilibres de type carences ou excès. Ainsi, en dehors des cas d’indication médicale, il faut se méfier des régimes d’après Jean-Michel Lecerf, chef du service nutrition de l’institut Pasteur.

Ouvrircompléments pédagogiques

02:23
Cycle 4, Bac pro Prévention santé environnement

L’expression « suivre un régime alimentaire » est souvent corrélée au terme restriction(s).
Certains régimes ou certains modes alimentaires sont effectivement restrictifs et parfois même trop. Par effet de mode ou par simple croyance, sans aucune raison ou indication médicale, certains sujets n’hésitent pas en effet à éradiquer de leur alimentation un aliment voire même une catégorie d’aliments ou de nutriments (gluten, lactose, protéines animales…). Non seulement ces régimes particuliers peuvent induire un déséquilibre ou des carences significatives mais, en plus, ils peuvent entraîner des troubles majeurs du comportement alimentaire et conduire à une restriction manifeste de la sociabilité…

Témoignage/entretien du Dr Jean-Michel Lecerf.

Régime alimentaire, restriction, aliment, nutriment, déséquilibre, carence(s), sociabilité.

Le témoignage apporté ici par Jean-Michel Lecerf constitue un support pédagogique intéressant pour engager, avec des élèves de cycle 4 ou de CAP (enseignement de PSE), une recherche argumentée des déséquilibres présentés par certaines habitudes alimentaires particulièrement restrictives. À titre d'exemple, le programme du cycle 4 demande à sensibiliser les élèves sur les relations entre régimes alimentaires, microbiote intestinal et fonctionnement de l'organisme.
Dans ce cadre, on peut alors envisager de soumettre au regard critique des élèves, seuls ou en groupes collaboratifs, quelques régimes connus (régime Vegan, régime hyperprotéiné par exemple). Les élèves peuvent ainsi être sollicités pour repérer les écueils/déséquilibres, qualitatifs et ou quantitatifs, de ces régimes et en expliciter les conséquences physiologiques sur l’organisme.
Le témoignage de Jean-Michel Lecerf peut alors être proposé en conclusion. Il ajoute en effet, en le soulignant, l’impact restrictif des régimes alimentaires sur le volet social de la personne. Il s’agit là d’une dimension souvent oubliée et pourtant particulièrement utile à prendre en considération…

Vidéos associées