Logo Corpus

Les infections respiratoires aiguës : le soin

Gláucia Paranhos-Baccalà de la Fondation Mérieux explique comment, en 2011, une étude a été menée sur trois continents dans neuf pays différents, afin de mieux connaître la cause des pneumonies, parfois d’origine virale, parfois d’origine bactérienne. Dans des régions où l’inégalité d’accès aux soins et à la radiographie rend difficile le diagnostic, et par conséquent le traitement adapté, des outils de laboratoires moléculaires ont été mis en place pour identifier dix-neuf virus et cinq bactéries différents à chaque prélèvement.

Ouvrircompléments pédagogiques

02:03
Lycée Général et technologique, Terminale S, Terminale STL, Terminale ST2S

Le dépistage des pneumonies nécessite des examens cliniques (examen cytobactériologique des crachats, radiographie pulmonaire, hémoculture) souvent peu disponibles dans les pays pauvres, dans lesquels le nombre de décès par infection respiratoire est pourtant très élevé.
Les traitements à mettre en œuvre pour les patients pris en charge diffèrent selon le pathogène incriminé. En effet, la pneumonie peut être causée par un agent infectieux bactérien, viral ou fongique. Une étude menée en 2011 par la fondation Mérieux a ainsi souligné la grande diversité de ces pathogènes impliqués dans des cas de pneumonie.
Le diagnostic porté pour chaque patient et l’identification précise de l’agent incriminé sont primordiaux, puisqu’ils permettent de proposer un traitement adapté et donc, plus efficace.
Le typage des pathogènes permet en outre d’améliorer considérablement la prévention par vaccination. Le dernier vaccin mis au point pour prévenir la pneumonie (PCV 13) par pneumocoque permet de réduire de 80 à 90 % les infections dues à cette bactérie ! Malheureusement, le coût encore élevé de ce vaccin empêche son utilisation généralisée dans les pays pauvres.

Séquence comportant des extraits filmés au sein des populations et illustrant la prise en charge thérapeutique de patients (enfants) souffrant d’infections respiratoires aiguës et une campagne de vaccination au sein des populations. Témoignage de Gláucia Paranhos-Baccalà (fondation Mérieux) concernant l’importance du typage des pathogènes impliqués dans les pneumonies.

Diagnostic et dépistage de la pneumonie, prévalence de la pneumonie dans les pays pauvres, identification des pathogènes responsables de pneumonies, traitements thérapeutiques ciblés, vaccination contre le pneumocoque, vaccin PCV 13, coût du vaccin PCV 13.

La connaissance du principe sur lequel repose la vaccination fait l’objet des attendus dans plusieurs programmes d’enseignement (séries STL / ST2S / S). Pour comprendre le principe d’action d’un vaccin et son efficacité, il convient notamment de bien saisir la notion de déterminants antigéniques caractéristiques de tel ou tel type de pathogène.
L’intervention de Gláucia Paranhos-Baccalà insiste bien sur la spécificité de cette vaccination et sur l’importance du typage moléculaire. Ici, il peut être utile d’expliciter aux élèves comment les investigations moléculaires actuelles permettent d’identifier des motifs antigéniques dont l’utilisation permet de renforcer l’efficacité du vaccin correspondant (meilleur apprêtement du déterminant antigénique par les cellules dendritiques, meilleure stimulation des cellules immunocompétentes spécifiques — lymphocytes T CD8 activés par exemple —, effets secondaires diminués).

Vidéos associées