Logo Corpus

Les infections respiratoires aiguës : le corps

La pneumonie est une infection des voies respiratoires inférieures, les poumons, qui peut avoir de multiples causes virales ou bactériennes. Si les défenses immunitaires d'un malade sont affaiblies par la malnutrition ou une autre maladie comme le sida, la pneumonie se déclenche encore plus facilement. Streptococcus pneumoniæ (pneumocoque) et Hæmophilus influenzæ de type b (Hib) sont les deux bactéries qui provoquent les cas les plus sévères en s'attaquant aux alvéoles et aux tissus pulmonaires. 

Ouvrircompléments pédagogiques

03:10
Lycée Général et technologique, 1re STL, Terminale ST2S

La pneumonie fait partie des infections des voies respiratoires inférieures avec atteinte pulmonaire. Elle peut être causée par différents agents infectieux (bactéries, virus, mycoplasmes) mais deux agents bactériens sont fréquemment incriminés : Streptococcus pneumoniæ (pneumocoque) et Hæmophilus influenzæ de type b (Hib). Ces bactéries sont commensales, naturellement présentes dans la région oro-pharyngée notamment, mais peuvent, dans certaines circonstances, devenir opportunistes, proliférer et coloniser le tissu pulmonaire et ses alvéoles.
Les symptômes cliniques rattachés à la pneumonie (gêne respiratoire, toux, essoufflements, fatigue…) sont en fait la conséquence de la réaction immunitaire de l’organisme pour lutter contre l’agent infectieux. En effet, la lutte organisée par les leucocytes (macrophages et neutrophiles alvéolaires) du sujet entraîne la formation d’amas cellulaires constitués de bactéries (tuées ou non) et la sécrétion d’un liquide qui remplit partiellement l’alvéole. Ce liquide et ces amas font obstacle et limitent dangereusement les échanges gazeux respiratoires entre le milieu intra-alvéolaire et le sang. La respiration est altérée…
En l’absence de prise en charge thérapeutique (antibiothérapie), une pneumonie dans sa forme aiguë peut engager le pronostic vital de la personne infectée.

Animations infographiques 2D

Pneumonie, pneumonie aiguë, agents infectieux, bactérie, pneumocoque, tissu pulmonaire, échanges gazeux respiratoires, insuffisance respiratoire, tableau clinique.

L’étude d’une infection bactérienne, et en particulier celle d’une infection touchant l’appareil respiratoire, peut s’inscrire dans différents programmes d’enseignement (1re STL / 1re ST2S). Ces programmes invitent à aborder, suite à l’étude des mécanismes de la respiration, un exemple de pathologie respiratoire. La pneumonie peut ici constituer un cas clinique intéressant.
En effet, l’exploration de cette pathologie permet d’établir des liens entre la mise en place de la réponse immune face à un pathogène (ici la réaction inflammatoire contre le pneumocoque) et la perturbation consécutive des échanges gazeux respiratoires. La prise en compte explicite de ces deux aspects physiologiques de la maladie permet de mieux percevoir sa complexité et l’importance de sa prise en charge thérapeutique. Cette prise de conscience peut ainsi permettre de mieux percevoir l’importance de la vaccination contre le pneumocoque ou l’Hib, en particulier pour les sujets à risque (nourrissons, enfants, personnes immunodéprimées…)

Vidéos associées