Logo Corpus

Les infections augmentent, la mortalité diminue

Comme ses confrères épidémiologistes, Antoine Flahault observe un phénomène qui peut paraître paradoxal. D’un côté, le nombre des cas de patients souffrant de maladies infectieuses augmente, de l’autre, la mortalité liée à ces pathologies diminue. Comment expliquer ce mouvement d’apparence contradictoire ?

Ouvrircompléments pédagogiques

02:33
Lycée Général et technologique, Lycée professionnel et post-bac, 1re STSS

La recrudescence constatée, depuis près de 50 ans, du nombre de foyers infectieux de nouvelles maladies (maladies infectieuses émergentes) peut être corrélée à l’augmentation de la démographie mondiale, la mondialisation ainsi qu’à la colonisation de nouveaux territoires vierges, réservoirs d’agents pathogènes. Cependant, et bien que cela puisse être perçu comme un paradoxe épidémiologique, on constate une diminution, depuis le début du XXe siècle, de la mortalité par maladies infectieuses. Les avancées thérapeutiques et les améliorations des conditions socio-sanitaires ont, en autre, permis cette régression des conséquences morbides liées aux maladies infectieuses.

Entretien avec Antoine Flahault.

L’intervention du Pr. Flahault peut être abordée dans le cadre de l’enseignement des sciences et techniques sanitaires et sociales en classe de première (BO, n° 6 du 9 février 2012) : Programme pôle état de santé et de bien-être social.

Le programme de la série ST2S permet aux élèves, dans le cadre des activités interdisciplinaires en classe de première, de connaître puis d'étudier des faits de société posant des questions sanitaires et/ou sociales en conjuguant les différentes approches (scientifiques, juridiques, socio-économiques, historiques, politiques, géographiques, culturelles, etc.). On pourra donc s’appuyer sur l’intervention du Pr. Flahault pour inviter les élèves à dresser un état des lieux actuel de l’impact des maladies infectieuses émergentes ou non émergentes selon le contexte socio-économique des populations étudiées. Les populations choisies dans des pays aux contextes socio-économiques très différents serviront d’exemples pour étayer les recherches collectives. L’approche réflexive pourra s’appuyer sur des documents statistiques extraits des sites de l’InVS (Institut de veille sanitaire) et de l’OMS (Organisation mondiale de la santé). La mise en forme et l’analyse des données recueillies pourront ainsi aboutir à une production structurée, support d'une présentation orale (consigne du BO du 9 février 2012).

Vidéos associées