Logo Corpus

Le sida : la géographie

En 2013, on comptait 35 millions de personnes touchées par le VIH, dont 25 millions pour la seule Afrique. Si le nombre de décès dûs au sida a chuté depuis le début des années 2000, l’accès à un traitement antirétroviral reste toutefois très inégal selon les régions du monde. Certains pays sont parvenus à une couverture de plus de 80 % de la population touchée par le VIH, d’autres voient le nombre d’infections augmenter de manière dramatique.

Ouvrircompléments pédagogiques

02:47
Lycée Général et technologique, 1re STSS, Terminale ST2S

Vivre avec le VIH, telle est la situation actuelle de plus de 35 millions de personnes à travers le monde. Depuis plusieurs années, les mesures préventives combinées et la prise en charge thérapeutique, de plus en plus efficace, des patients séropositifs au VIH ont permis de diminuer significativement la mortalité liée au sida.
Cependant, cet accès aux traitements de qualité est inégalement réparti à la surface de la planète.
Et pourtant… Les efforts, portés (entre autres) sur les populations africaines, montrent, avec 30 % de patients supplémentaires pris en charge, qu’il est actuellement possible d’augmenter la couverture thérapeutique. Plusieurs pays émergents tels que le Brésil ou le Mexique ont ainsi réussi à placer leur population sous couverture universelle. Ce n’est malheureusement pas encore le cas en Asie, en Russie, au Proche et au Moyen-Orient où l’accès aux traitements demeure, pour des raisons sociétales et/ou économiques, difficiles et insuffisants…
Par ailleurs, dans de nombreux pays émergents, femmes et enfants constituent une frange de la population particulièrement touchée par le sida. Les enfants séropositifs au VIH, moins bien pris en charge que les adultes, doivent absolument faire l’objet d’une couverture sanitaire renforcée.

Infographie avec incrustations de très courtes séquences vidéographiques muettes.

Couverture universelle, traitement antirétroviral, contexte socio-économique, transmission materno-fœtale, prévalence de la maladie, prise en charge thérapeutique.

La connaissance des données chiffrées actuelles concernant l’épidémiologie du sida demeure, encore de nos jours, un enjeu de santé publique en termes de prévention. En effet, la recrudescence avérée du nombre de sujets séropositifs au VIH vivant en Europe de l’Est et en Asie centrale apparaît alarmante depuis 2001.
Les données chiffrées rappellent l’importance de l’épidémie à travers le monde (pandémie).
Dans ce contexte de santé publique, la séquence proposée, les informations et les documents associés peuvent être exploités, au sein de l’établissement, dans le cadre du CESC (Comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté) et/ou dans celui réservé à la Journée mondiale de lutte contre le sida. Tels quels, ils peuvent être envisagés comme des leviers pour engager une réflexion et permettre ainsi une véritable prise de conscience, individuelle et collective, en ce qui concerne l’inégale répartition de l’accès aux soins dans le monde.

Vidéos associées