Logo Corpus

Le fonctionnement du système nerveux

Le cerveau reçoit en permanence des informations en provenance des organes sensoriels : les yeux, le nez, la bouche, les oreilles, la peau… Ces messages de nature électrique cheminent vers les centres nerveux, où ils sont analysés avant de repartir sous forme de messages moteurs vers l’ensemble des organes de notre corps. Une mécanique complexe, d’une grande précision, que certaines substances peuvent venir perturber…

Ouvrircompléments pédagogiques

03:09
4e

La séquence décrit d’abord l’ensemble des phénomènes qui se déroulent entre la stimulation d’un organe sensoriel (par exemple, sensation de chaleur au niveau de la peau) et la réponse de l’individu (mouvement du bras pour ne pas se brûler). Les structures nerveuses mises en jeu sont présentées : organe sensoriel, nerf sensitif, cerveau et moelle épinière (centres nerveux), nerfs moteurs permettant l’action d’effecteurs.
Dans un second temps, les dangers de certaines situations courantes sont présentés : qu’il s’agisse d’un environnement sonore trop bruyant (musique écoutée trop fort avec un lecteur MP3…) ou d’une consommation d’alcool, les conséquences sur certaines structures du système nerveux peuvent être graves et irréversibles.

Animation de synthèse, infographies.

Stimulation des organes sensoriels, message nerveux sensitif, analyse par les centres nerveux, réponse adaptée (exemple d’un message nerveux moteur aboutissant à la commande d’une contraction musculaire).

Il est possible d’utiliser la séquence de plusieurs manières :

  • pour mettre en évidence les structures nerveuses avant d’étudier les cas de dysfonctionnement, on peut partir de la réaction du retrait du bras lorsque celui-ci s’approche lentement d’une flamme (on évitera les situations mettant en jeu des mouvements réflexes) pour distinguer l’ensemble des structures et des étapes qui ont permis ce retrait : sensation de chaud, analyse d’une information et élaboration d’une réponse appropriée ;
  • il est aussi possible d’étudier d’emblée le cas d’une personne fictive qui aurait subi des dommages irréversibles de son système nerveux et qui serait handicapée dans la vie de tous les jours : le but serait de retrouver la cause de son handicap, en comparant à une personne valide, et d’établir l’ordre de mise en jeu des structures nerveuses à partir de cet exemple précis.

Vidéos associées