Logo Corpus

Le corps et l'esprit

On a souvent tendance à séparer le corps et l’esprit, en donnant une place prépondérante au second par rapport au premier… Michel Serres, philosophe, invite ici à une réhabilitation du corps, de ses potentialités et de son lien avec la pensée.

Ouvrircompléments pédagogiques

03:06
Lycée Général et technologique, Lycée professionnel et post-bac, 3e, 2de, Terminale S, Terminale STL, Terminale ST2S

Le philosophe interroge la distinction sur laquelle repose tout notre enseignement : la distinction entre les fonctions intellectuelles et les fonctions corporelles. On range l’écriture, la lecture, l’étude des sciences du côté de l’esprit et on range le fait de courir ou de faire de la gymnastique du côté du corps. Mais on a tort de voir ainsi les choses. En effet, le professeur d’éducation physique devrait être le professeur principal, celui qui sait repérer ce que chacun est capable de faire, grâce à son observation de la différence des corps. Les qualités intellectuelles ne livrent quant à elles qu’un petit aspect de la personne.
Il faut souligner l’importance de l’éducation par le corps. L’esprit intervient, car, en ressassant mentalement un mouvement, on s’entraîne pour mieux agir demain.

Entretien avec Michel Serres.

L’esprit et le corps ; les savoirs à l’école ; la matière et l’esprit.

À mettre essentiellement en lien avec le programme de philosophie, cette vidéo pourra être l’occasion pour les élèves de rechercher comment sont présentées, en général, les relations entre le corps et l’esprit, et comment cela se répercute dans le système scolaire : valorisation des disciplines les plus abstraites (détachées du concret), moindre valorisation d’autres fonctions, physiques ou manuelles.
Cette distinction hiérarchisée s’adosse à la longue tradition religieuse et philosophique qui place l’esprit au-dessus du corps et de la matière, qu’il doit maîtriser (au travers du contrôle des passions, de la maîtrise des techniques, etc.) Voir à ce titre les suggestions pédagogiques figurant dans les compléments de la séquence intitulée « Les potentialités du corps ».
Mais Michel Serres aborde les relations esprit/corps d’une tout autre manière. Il ne cherche pas à rééquilibrer ou à renverser le rapport de hiérarchie. Il place tout du côté du corps, ce qui est pour le moins surprenant. Il considère que le professeur d’éducation physique voit mieux l’élève complet et ses capacités que le professeur d’une discipline abstraite. Quelles relations entretiennent donc corps et esprit ? Le corps semble exprimer l’esprit, sans qu’on puisse les distinguer. Le corps dit ce qu’est un caractère et ce que sont les capacités d’un élève.

Vidéos associées